Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Maastricht à l'heure royale

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Maastricht à l'heure royale © Droits réservés

Entre 2013 et 2015, les Pays-Bas mettent à l'honneur leur histoire et célèbrent les 200 ans de la monarchie constitutionnelle telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Le comité national mis sur pied pour élaborer le calendrier festif a choisi Maastricht afin de souligner la parfaite intégration du pays dans l'Union européenne, 200 ans après que le Congrès de Vienne ait remodelé la carte du Vieux Continent. Á l'époque, la Belgique comme le Luxembourg faisaient partie du Royaume-Uni des Pays-Bas. Clin d'oeil qui n'a pas découragé le roi Philippe et la reine Mathilde comme le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria-Teresa pour traverser la frontière et rejoindre le Président allemand, son épouse et les hôtes du jour, le roi Wilhem Alexander et la reine Maxima pour commémorer cet anniversaire dans la bonne humeur.

 

De gauche à droite: le roi et la reine Maxima des Pays-Bas, Joachim Gauck, président de l'Allemagne et son épouse, le grand-duc et la grande-duchesse Henri du Luxembourg et le roi et la reine Philippe de Belgique © Droits réservés

 

Heureux de se retrouver, les souverains du Benelux ne seront pas avares en sourires et en accolades...une vraie entente cordiale entre Nassau et Saxe-Cobourg.

 

De gauche à droite: le grand-duc et la grande-duchesse Henri du Luxembourg,  le roi et la reine Philippe de Belgique le roi et la reine Maxima des Pays-Bas © Droits réservés

 

Durant ces deux années, le développement démocratique de l'état sera le fil conducteur des réjouissances et Wilhem Alexander et Maxima ne manqueront pas de rallier les Antilles néerlandaises pour les associer au programme. Les organisateurs souhaitaient revenir sur les avancées importantes de la démocratie batave, qu'il s'agisse du droit de se rassembler librement, de la liberté d'éducation et d'association, de l'abolition de l'esclavage dans les colonies à la création du premier parlement aux Antilles ou de la naissance de la charte du royaume des Pays-Bas qui fut créée voici juste soixante ans.

Il fallait bien quatre chefs d'état pour cette occasion unique !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie