Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

C'est devenu une habitude dans les musées : inviter un artiste contemporain pour "réveil-ler" les collections permanentes. Guimet n'échappe pas à la règle, avec une carte blanche à Daniel Arsham, dont le travail explore la statuaire au fil de l'histoire de l'art.

Jouant avec une virtuosité glaçante de la frontière ténue séparant la fascination et la répulsion, la parodie et la transgression, l'ou-trance et le monstrueux...

Trois ans après son ouverture, le Musée Yves Saint Laurent choisit de rendre hommage au "double féminin" de son fondateur. Betty Catroux, devenue depuis une véritable icône du monde de la mode, rencontre le jeune Yves Saint Laurent en 1967.

Le Palais Galliera rouvre ses portes après plus de deux ans de travaux. Pour marquer cet événement, le musée organise la première rétrospective parisienne consacrée à l'un des plus grands symboles de la mode : Coco Chanel.

"Le lieu est spectaculaire. Avec son architecture des années 1930, sa décoration signée Joseph Dirand, il y flotte une atmosphère élégante, un peu new-yorkaise, pleine d'énergie positive.

"C'est un musée incontournable. J'aime la diversité des expositions et les choix parfois audacieux de Fabrice Hergott. J'y ai redécouvert Poliakoff, Fontana, Bernard Buffet, Balthus et Derain, et aujourd'hui Fautrier.

"J'adore son architecture postmoderne imaginée par Frank Gehry. Je trouve que c'est culotté et très réussi ! Quant aux expositions proposées, elles méritent à chaque fois le déplacement.

"Je suis une inconditionnelle de cette boutique de décoration qui propose un choix incroyable d'assiettes, de verres, d'argenterie. Le propriétaire, Alain Ruzé, est un personnage très amusant, à la forte personnalité.