Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Dans la lagune de Venise, un exposition, organisée par la Fondazione Berengo, explore les particularités créatives du travail du verre produit par des femmes artistes.

C'est la part la plus intense de l'œuvre de Spilliaert, celle composée entre 1900 et 1919, dans une recherche à la fois plastique et métaphysique obsessionnelle, que nous livre, après la Royal Academy of Arts, le musée d'Orsay.

Après Le Printemps de la Renaissance en 2013, le Louvre nous donne à voir l'apogée de la sculpture italienne de la Renaissance à travers quelque 150 œuvres de la seconde moitié du XVe siècle et du début du XVIe siècle.

Romancière, poète, sculptrice et dessinatrice, Barbara Chase-Riboud (Philadelphie, 1939) a investi toutes ces pratiques avec une absolue cohérence, invariablement synonyme de reconnaissance.

Comme chaque année, les œuvres de designers et d'artistes belges et internationaux s'invitent à Bruxelles pendant dix jours dans des boutiques et espaces emblématiques du boulevard de Waterloo et ses environs.

A comme Architecture, P comme Paysages, D comme Décor... C'est un parcours sous forme d'abécédaire qui nous est proposé au musée des Arts décoratifs de Paris afin de plonger dans la richesse des collections du Cabinet des dessins du musée, soit plus de 200 000 œuvres !

L'exposition présente le travail de l'Américain Frank Synowicz. L'artiste présente une série d'œuvres composées de portraits déformés, en particulier des collages digitaux, des quarante-cinq présidents américains.

Cette présentation réunit une sélection de dessins et d'éditions, issus de la collection et qui donnent une vision plus intime du processus de création des objets d'art de Panamarenko (1940-2019).

Au programme, une quarantaine d'œuvres ré-cemment acquises par la Province de Hainaut. Au départ de la notion de dépossession, les pièces choisies expriment des expériences de déracinement, d'occupation, de destruction, d'épuisement mais également de résistance et d'attachement.

"Le soleil noir de la mélancolie, qui verse des rayons obscurs sur le front de l'ange rêveur d'Albert Dürer [...]", écrivait Gérard de Nerval dans son Voyage en Orient en 1851.