Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Il est l’enfant terrible de la mode belge. Celui qui refuse de se laisser enfermer dans une case et qui surprend par son audace et sa créativité.

La maison Arthus Bertrand connaît son apogée sous les ors du Second Empire... et continue aujourd'hui à symboliser le savoir-faire et la création française.

"Dès que j'ai des amis italiens qui arrivent à Paris, je fais le guide. Je commence toujours par les vignes de Montmartre qui fascinent tout le monde.

"C'est un fleuriste qui ne ressemble pas aux autres. Il fait des compositions incroyables, avec des fleurs qu'on ne voit pas ailleurs.

"J'ai eu un véritable coup de cœur pour cette galerie qui ne ressemble pas à une galerie, mais à une maison ! Et lorsque j'ai rencontré Amélie du Chalard, j'ai été encore plus séduite. Elle est jeune et son parcours est étonnant.

"Derrière cette enseigne se cache une femme formidable, descendante depuis trois générations de diamantaires, Corinne Evens. Elle réalise des bijoux sur mesure pour des femmes qui cherchent autre chose.

"Je suis une inconditionnelle de cette chaine d'hôtels. Que ce soit à New York, à Londres, à Hongkong ou à Paris, leur façon de vous accueillir est unique.

"C'est un petit restaurant qui ne sert que des huîtres, des crevettes, des bulots ou encore des langoustines, en provenance de Normandie. L'adresse est connue des amateurs, car la fraîcheur du produit est parfaite et l'accueil toujours très amical.

"Le lieu est spectaculaire. Avec son architecture des années 1930, sa décoration signée Joseph Dirand, il y flotte une atmosphère élégante, un peu new-yorkaise, pleine d'énergie positive.

"La première fois que je suis entrée dans ce restaurant, je me suis mise à pleurer. Cela faisait six mois que je n'étais pas retournée en Sardaigne et l'émotion m'a submergée.