Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Carl-Philip de Suède, photographe et designer

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Le prince Carl-Philip de Suède Le prince Carl-Philip de Suède © Droits réservés

Le prince Carl-Philip de Suède fut l'héritier du trône pendant sept mois avant qu'une loi n'institue la primogéniture absolue et que la princesse Viktoria ne lui vole la préséance. Il en est plutôt satisfait car cette place de cadet lui permet de s'adonner plus librement à ses passions sans pour autant oublier ses devoirs de fils de roi.


Élu parmi les princes les plus séduisants du gotha, Carl-Philip est né le 13 mai 1979. Baptisé en grande pompe dans la chapelle du palais royal le 31 août de la même année, il reçoit comme marraines la reine Margrethe II de Danemark et sa tante, la princesse Birgitta de Suède. Son grand-oncle, le prince Bertil de Suède, et le prince Léopold de Bavière, sont choisis comme parrains, deux passionnés de course automobile qui ont sans doute inoculé ce virus à leur filleul, grand amateur de vitesse devant l'éternel. Titré duc de Värmland, une province de l'ouest de la Suède dont les symboles sont le loup et la trientale boréale, le jeune garçon fréquente l'école publique à Bromma, à mi-chemin entre Stockholm et le palais de Drottningholm où ses parents résident. Il poursuit son cursus dans la capitale avant d'intégrer la Kent School, dans le Connecticut, où il passe deux ans, entre 1994 et 1996, revenant ensuite en Suède où il obtient son baccalauréat dans son duché, au Värmland, en 1999.

La reine Silvia et le roi Charles XVI Gustav de Suède et leurs enfants, les princesses Victoria et Madeleine et le prince Carl-Philip © Droits réservés


Lieutenant de vaisseau et pilote de course


Il n'en oublie pas pour autant ses obligations militaires qu'il accomplit dans la marine. Au fil des années, des cours et des examens, il deviendra Lieutenant de vaisseau en 2007. Conséquence probable de ses années de scoutisme, le prince a toujours beaucoup apprécié le sport et les activités de plein air. Il skie volontiers, pratique la natation, le football et l'athlétisme. En 2003, il a d'ailleurs participé à l'historique 'Vasaloppet', la plus longue course de ski de fond au monde initiée en 1922, réalisant un temps de 6 heures, 21 minutes et 52 secondes et battant ainsi le record familial établi par son père. De même, il est l'un des fidèles participants des régates sponsorisées par Volvo. Non-content de naviguer, Carl-Philip de Suède participe aussi à de nombreuses compétitions automobiles au volant d'une Porsche 911 GT3. En 2003, il a entrepris des études de Design à Stockholm qui se sont récemment poursuivies aux États-Unis à la Rhode Island School of Design où il a remporté un prix sous un pseudonyme, à savoir le réaménagement du Musée de Martha's Vineyard, l'île sur laquelle les Kennedy vont se détendre. Le prince n'en était pas à son coup d'essai puisqu'il avait dessiné en 2003 la pochette d'un cd de Tchaïkovsky enregistré pour marquer le soixantième anniversaire de la reine Sylvia et vendu au profit de sa Fondation pour les Enfants. De même, il avait conçu l'année suivante un calendrier destiné à cette même oeuvre. Plus récemment, Carl-Philip a imaginé une ligne de couverts en argent, un pare-feu en fonte et un pin's, mêlant coeurs et ballons, pour soutenir la recherche sur les maladies cardiaques infantiles. Le frère de Viktoria et de Madeleine patronne aussi une autre fondation créée pour améliorer les soins destinés aux nouveaux nés. Certes, il n'est pas encore père mais la toute récente annonce de ses fiançailles avec le modèle Sofia Hellqvis changera certainement les choses dans un futur plus ou moins proche... Depuis de nombreuses années, le prince s'essaie également à la photographie. Il a consacré son stage aux membres du personnel de l'église Sainte-Claire et aux nécessiteux qu'ils aident, réalisant des clichés durant plus de trois semaines.

Le prince Carl-Philip à l'occasion d'une soirée caritative © Droits réservés


Exposé à Liège


L'étape suivante fut un apprentissage dans les bureaux de National Geographic à Washington suivi en 2007 par une exposition sur les herborisations du prince dans le Jardin Botanique d'Uppsala. Cet événement mis sur pied dans le cadre de l'année Linné, le célèbre naturaliste suédois considéré comme le père de l'écologie moderne, a trouvé un prolongement en 2008 à la Biennale de la Photographie et des Arts Visuels de Liège, un choix géographique judicieux qui aura permis à Carl-Philip de visiter son oncle Ralf. En effet, ce dernier vit avec les siens à Kettenis, non loin d'Eupen, et sa cousine Carmita a épousé Serge de Radiguès de Chennevières. L'exposition qui avait démarré au Gustavianum d'Uppsala connaîtra une conclusion heureuse à Waldemarsudde, la demeure stockholmoise du prince Eugène transformée en musée.

 

Le Prince et Sofia Hellqvist © Droits réservés


Le prince n'en néglige pas pour autant ses études puisqu'il a repris une formation en Gestion des forêts et Sciences de l'agriculture à l'Université d'Alnarp, un cursus couronné par un diplôme en 2011. Carl-Philip de Suède partage donc son temps entre ses passions qu'il met au service de la bonne cause et ses obligations officielles dans le Värmland, en Suède et à l'étranger, secondant et accompagnant sa famille lors des moments-clefs de l'année royale des Bernadotte. Très proche de sa mère et de ses soeurs, très protecteur aussi, on le dit plutôt spontané et doté d'une personnalité généreuse. Volontiers charmeur, il possède un caractère plutôt jovial, autant de raisons qui en font le parrain idéal pour sa nièce Estelle. Loin d'être une altesse d'opérette, Carl-Philip de Suède est assurément un prince charmant très apprécié des Suédois, un jeune homme souriant et équilibré, symbole d'une monarchie moderne, ouverte sur les autres.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées