Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Une gastronomie décontractée dans un cadre branché et original. On y partage les assiettes, on y découvre et déguste des vins. Un must : manger dans la cave ! Ne ratez pas le saumon...

Magnifique brasserie au bord de la Meuse, avec pour atout un remarquable banc d'écailler, mais aussi des plats de brasserie typiques et un menu gastronomique qui change régulièrement. Personnel très pro, à l'écoute de chaque client.

La table la plus gastronomique du centre de Namur. Le chef Éric Lekeu (impressionnant dans son organisation) vous propose une cui-sine raffinée, à prix raisonnable.

J'y déjeune tous les mardis midi, avec cinq à six amis. Il y règne une authentique atmosphère de café de village, chaleureuse et conviviale.

On avait commencé par remarquer ses boîtes en laiton et verre tur-quoise, créations baroques au parfum seventies ; puis, ses commo-des qui n'étaient pas sans rappeler le Milan des années Gio Ponti, mais avec quelque chose en plus dans ce revêtement de verre si in-habituel.

Alexandre Biaggi est l'un des plus grands spécialistes des arts dé-coratifs du XXe siècle à Paris, mais son goût ne s'arrête pas à cette période.

On l'avait quittée à Londres, pionnière d'une hô-tellerie délicieusement luxueuse et confidentielle, avec des adresses pour initiés qu'on n'appe-lait pas encore des "boutique-hôtels".

Le nom est mythique depuis 1922 : le Bœuf sur le toit est intimement lié aux nuits parisiennes de l'avant-guerre et à cette société artistico- mondaine qui en faisait le prestige.

Situé face à la mer, au sud de Tenerife dans le quartier de la Caleta, le Royal Hideaway Corales Resort ne laisse personne indifférent avec son architecture avant-gardiste en forme de paquebot design et sa décoration inspirée des coraux des Canaries. Il est l'œuvre de deux familles belges, les Deceuninck et les Vandermaerliere.

Au sud de Tenerife, l'Abama Resort recèle tous les trésors pour combler les vacances les plus exclusifs. Les belges y représentent la deuxième nationalité de propriétaire.