Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"C'est un petit restaurant qui ne sert que des huîtres, des crevettes, des bulots ou encore des langoustines, en provenance de Normandie. L'adresse est connue des amateurs, car la fraîcheur du produit est parfaite et l'accueil toujours très amical.

"Le lieu est spectaculaire. Avec son architecture des années 1930, sa décoration signée Joseph Dirand, il y flotte une atmosphère élégante, un peu new-yorkaise, pleine d'énergie positive.

"La première fois que je suis entrée dans ce restaurant, je me suis mise à pleurer. Cela faisait six mois que je n'étais pas retournée en Sardaigne et l'émotion m'a submergée.

"C'est à deux pas de chez moi et c'est un peu ma cantine. J'y vais à n'importe quel moment de la journée, pour déjeuner, bruncher, prendre un thé. J'aime beaucoup l'ambiance détendue.

"Idéal, parce que c'est ouvert le dimanche soir et situé à côté de la maison. C'est aussi une très jolie brasserie 1900 avec un décor intact, des serveurs attentionnés et des plats bons et généreux : à la carte, une 'laitue avocat king crabe avec beaucoup de crabe' ou une 'putain d'entrecôte'... Sans oublier les œufs à la neige !

"Marc Giami tenait le Water Bar de Colette, adresse culte qui a fermé ses portes l'année dernière. Mais Marco a rebondi en ouvrant à quelques mètres de là un joli restaurant blanc, qui est devenu un peu ma cantine. 

"Une des nombreuses adresses de Jean-Baptiste qui est devenu le spécialiste du restaurant de quartier : il en a trois autres pas loin, La Laiterie, Le Petit Varenne et La Calèche.

Le restaurant Lapérouse n'est peut-être pas aussi célèbre que Maxim's, mais il fait partie de l'histoire de Paris et peut s'enorgueillir d'avoir accueilli altesses royales, écrivains célèbres, aristocrates flamboyants de la Belle Epoque qui y venaient accompagnés de leurs maîtresses.

Nouvelle adresse branchée dans le quartier du Châtelain, Voisin cuisine les pâtes à toutes les sauces dans un cadre lumineux pouvant accueillir 100 couverts. Sa belle terrasse orientée plein sud accueille les aficionados de cocktails revisités tout l'été.

"Situé dans les terres, à quelques kilomètres du Zoute, le restaurant Côte Belge, niché dans une ancienne ferme le long du canal, propose une carte et des menus très attrayants à déguster dans une ambiance agréable au décor soigné et cosy.