Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Si 2020 s'annonçait comme une année de commémoration au palais de Liria, la pandémie en décida autrement. C'est donc en cette période estivale que l'hommage à l'impératrice Eugénie prévu par le duc d'Albe a pris forme. La demeure ancestrale de la famille qui a récemment servi de cadre au mariage du comte d'Osorno, fils cadet du chef de maison, célèbre donc comme il se doit le centenaire de la mort de la dernière souveraine des Français, décédée en ces mêmes lieux le 11 juillet 1920.

Cousins discrets et fidèles soutiens de la reine Elizabeth II, Edward et Katherine de Kent fêtent leus noces d'or en ce 8 juin. Si la Duchesse est connue du grand public pour avoir remis durant des années les coupes aux vainqueurs des championnats de tennis de Wimbledon, le Duc quant à lui a mené une carrière militaire avant de se consacrer aux diverses charités qu'il patronne. Mais revenons à ce mariage qui monopolise la une de l'actualité en ce printemps finissant de 1961.

Retour aux sources pour les ducs de Cambridge qui ont retrouvé avec amusement l'université de Saint-Andrews, là où est née leur idylle voici bien des années maintenant. Cette étape faisait partie d'un tour d'Écosse que le couple princier a effectué au nom de la reine Élisabeth.

Souvent là où on ne l'attend pas, la princesse Charlène a choisi de soutenir un nouveau combat, celui de la protection des rhinocéros dans un pays cher à son cœur, l'Afrique du Sud là même où elle a grandi.

Une série de timbres, une pièce commémorative et une interview télévisée marqueront officiellement les cinquante de la reine Maxima des Pays-Bas.

Rendez-vous des passionnés de joyaux historiques, les grandes ventes de Genève révèlent chaque année des pièces exceptionnelles exhumées d'écrins oubliés depuis bien trop longtemps. Témoins de périodes révolues, ces bijoux aux provenances illustres laissent espérer des enchères stratosphériques.

Voici juste dix ans, Londres pétillait d’effervescence. Le prince William convolait avec Catherine Middleton sous les voûtes de la cathédrale de Westminster. En jaune citron, la reine rayonnait… heureuse que la dynastie trouve une continuité rafraîchissante. Elle les a même bombardés ducs de Cambridge, comte de Strathearn et barons Carrickfergus. Depuis, le couple est devenu la valeur sûre des Windsor, surtout après la défection des ducs de Sussex.

Après avoir traversé un épisode particulièrement pénible, mettant en cause un membre proche de sa famille, le roi Abdallah de Jordanie a pu célèbrer avec plus de sérénité le centenaire de la dynastie hachémite.

En ce 17 avril, le château de Windsor vibre d'émotion lors de l'hommage rendu au duc d'Edimbourg, époux de la reine Elizabeth. Les sept régiments dont il était colonel sont largement représentés tandis que des militaires des pays dont la souveraine est toujours chef d'état et des membres de toutes les forces armées du Royaume-Uni s'alignent, de façon impeccable sur les espaces gazonnés de la grande cour du château.

C'est par un communiqué sobre et ému que la reine Elizabeth II a annoncé la disparition du duc d'Édimbourg.