Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Félix Fénéon

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Portrait de Félix Fénéon (1861-1944) par Félix Vallotton Portrait de Félix Fénéon (1861-1944) par Félix Vallotton © AKG-IMAGES, ERICH LESSING

Critique d'art et critique littéraire, éditeur, galeriste et collectionneur, anarchiste activiste, dandy, auteur, traducteur, grammairien... Que n'a été Félix Fénéon ?

Après celui qui fut rendu cet été au découvreur et collectionneur d'art africain et océanien, hommage est rendu au défenseur du néo-impressionnisme et de la modernité artistique que fut cette figure du Paris des avant-gardes au tournant du XIXe et du XXe siècle. 

Lorsque Félix Fénéon découvre en 1884, au Salon des Indépendants, la peinture "au petit point" d'un jeune artiste encore inconnu, Georges Seurat, il comprend d'emblée qu'elle ouvre la voie à une expression artistique nouvelle, créant, par la simplification des formes et la décomposition optique des couleurs, une distanciation de la réalité qui sera le substrat de toutes les nouvelles esthétiques, le terreau des temps nouveaux...
Inventeur du terme de néo-impressionnisme pour qualifier cette nouvelle technique pointilliste et la distinguer de l'école impressionniste, dont l'esthétique était, à ses yeux, dépassée, Fénéon se fera le fervent défenseur de ce divisionnisme optique – à laquelle adhèreront bientôt Paul Signac, Henri-Edmond Cross, Maximilien Luce, Théo Van Rysselberghe et bien d'autres émules.

 


Jusqu'au 27 janvier
Musée de l'Orangerie
www.musee-orangerie.fr

Informations supplémentaires

  • Du: mercredi, 27 novembre 2019
  • Au: lundi, 27 janvier 2020
  • Location: Paris
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie