Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Le virus du golf se propage aussi !

  • Rédigé par Play Golf
1 avis
Sharing on Facebook
Le virus du golf se propage aussi ! © DR/Shutterstock.com

Les chiffres en disent long : la crise du coronavirus a été bénéfique pour le golf. Après des mois d'avril et mai difficiles, avec des clubs fermés partout dans le monde, la reprise des activités a engendré cet été un véritable boom du nombre de débutants et des green fees. L'avenir nous le dira, mais l'année 2020 est peut-être celle d'un renouveau pour le golf, une sortie de crise en quelque sorte. Des centaines de nouveaux golfeurs ont envahi les clubs belges au cours de cet été. Le même phénomène a été observé dans d'autres pays et des grandes nations du golf - USA, Royaume-Uni - ont connu une augmentation exponentielle du nombre de débutants, tout comme du nombre de tours joués et du chiffre d'affaires des pro-shops.

USA

Pays des extrêmes, les États-Unis enregistrent d'un côté le plus grand nombre de décès liés au coronavirus, de l'autre un record du nombre de tours joués au cours des mois d'été : quelque 17 millions de plus en juin et juillet et 10 millions de plus en août ! Dans certains clubs, il fallait réserver son tee time des semaines à l'avance.

 

Vue du parcours de golf aux États-Unis, Pebble Beach
Le golf côtier de Pebble Beach aux États-Unis © DR Shutterstock 

 

Alors que les clubs-houses connaissaient certaines difficultés, les boutiques de golf des USA enregistraient une hausse des ventes de 32%. Tous les accessoires sont concernés : fers (+ 83%), bois (+ 74%), sacs (+ 55%), balles (+27 %). Quant au profil des clients, les meilleurs n'étaient pas les débutants mais bien des golfeurs qui n'avaient plus joué depuis un certain temps. Dans leur regain d'enthousiasme pour le golf, ils ont constaté que leur matériel avait vieilli, était cassé ou perdu. Cette tendance a été sensible dans tout le pays, mais plus particulièrement en Floride (37%) et en Arizona (31%).

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré une progression de 61% au mois de juin avant un léger tassement en juillet (40%) et un nouveau pic à plus de 60% en août. La clientèle représente tous les types de golfeurs : habituels et occasionnels, juniors et débutants. Ces chiffres impressionnants s'expliquent du fait que plus de la moitié des Britanniques ayant prévu des vacances de golf à l'étranger ont finalement annulé leur voyage. L'Espagne et la France en ont été les principales victimes mais, fort heureusement, nombre de clubs ont pu là aussi se consoler avec l'augmentation du nombre de tours joués.

 

Le golf de Saint-Andrews au Royaume-Uni
Le fameux 18e trous du golf de Saint Andrews, en Écosse, au Royaume-Uni © DR 

 

En Belgique aussi

Notre pays boucle cette année avec des chiffres en belle croissance malgré une période de montagnes russes. En mars et avril on se demandait quand les clubs de golf pourraient rouvrir et s'ils pourraient rester ouverts. En mai et juin se posait la question de la reprise de l'économie et de l'évaluation des pertes. Les mois de juillet et août ont été dominés par le 'staycation' et son éventuel impact positif sur la fréquentation des parcours de golf en Belgique... Beaucoup de questions qui ont aujourd'hui des réponses étonnamment réjouissantes car la plupart des clubs ont enregistré de nombreux nouveaux golfeurs. Grâce aussi au bel été que nous avons connu en Belgique.

 

un parcours de golf en Belgique
© DR/Shutterstock.com 

 

Le grand défi pour nos clubs et fédérations est à présent de canaliser ce flux inattendu et de fidéliser les nouveaux venus, ce qui est le talon d'Achille du golf depuis un certain temps. Aux États-Unis par exemple, plus de 12 millions d'Américains se sont initiés au golf ces dernières années mais à peine 200.000 sont devenus golfeurs1, c'est-à-dire moins de 2 %, ce qui est très décevant. Gageons que les fédérations belges nous surprennent en 2021 en dévoilant de meilleures statistiques.

 


Extrait tiré d'un article du Play Golf numéro 281
Disponible ICI

1 - source : National Golf Foundation 
Rédigé par Play Golf

Actualités liées