Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"Tais-toi ! Si la justice m'était comptée..." : rencontre avec Anne Gruwez, juge d'instruction

  • Rédigé par L'Eventail
1 avis
Sharing on Facebook
Anne Gruwez, la juge d'instruction la plus politiquement incorrect du pays la pl Anne Gruwez, la juge d'instruction la plus politiquement incorrect du pays la pl © DR

Le 9 novembre prochain, L'Eventail vous invite à rencontrer, au Cercle Royal Gaulois, la plus célèbre juge d'instruction du royaume surtout depuis le César et le Magritte obtenus en 2019 pour le meilleur film documentaire sur son travail lorsqu'elle instruit certains dossiers criminels ou délictuels dans "Ni juge ni soumise".

Que l'on ne s'y trompe pas cette truculente magistrate, cultivée, fantasque, politiquement incorrecte a une main de fer dans un gant de velours : elle n'hésite pas à envoyer les gens en prison quand elle pense qu'il est temps de leur mettre un "coup d'arrêt". Elle nous dira pourquoi.

L'entretien sera mené par le journaliste Christophe Giltay, et suivi d'un déjeuner.

Un rendez-vous qui promet d'être haut en couleurs à ne pas manquer.

 

 INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS ICI

Rédigé par L'Eventail