Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Se trouvent réunis sur un même bateau – en l'occurrence le Louxor qui vogue sur le Nil en direction de la Vallée des Rois – le docteur Watson, qui, après une enquête éprouvante, aspire au repos en compagnie de la ravissante Lady Babington, Sherlock Holmes, lui aussi en vacances, assure-t-il, et le commissaire Callaghan, le chef de Scotland Yard appelé par les autorités égyptiennes suite à des morts mystérieuses de scientifiques.

Au-delà des frontières de la science... Malgré la présence de radiations et de particules dangereuses pour l'homme sur la planète Mars, les scientifiques étudient la possibilité d'y vivre.

Sous-titrée "Indian Painting for the East India Company" et présentée par le conservateur, écrivain et historien William Dalrymple, l'exposition retrace la riche histoire des œuvres commanditées par la Compagnie des Indes orientales aux XVIIIe et XIXe siècles.

Comment les architectes, les designers et les artistes répondent-ils à certaines des préoccupations écologiques les plus urgentes de notre temps ?

Une influence magistrale ! De Botticelli à Michel-Ange en passant par le peintre fondateur de l'École espagnole du XVIe siècle, Greco, l'exposition met en scène les premières peintures de David Bomberg aux côtés d'œuvres de grands maîtres et apporte une vue d'ensemble sur la façon dont ces merveilles ont influencé le jeune artiste anglais.

Roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et roi de Hanovre, George IV, dont le style de vie extravagant contribua aux modes de la Régence anglaise, a formé l'une des collections d'art les plus fabuleuses. Fils de George III, le futur roi George IV est en très mauvais termes avec son père qui lui reproche sa prodigalité et sa vie trop épicurienne.

Monographie d'une œuvre intrinsèquement spirituelle opérant un troublant syncrétisme entre les contes de fée et l'imagerie christique, la douceur et la cruauté, la féminité et l'animalité, l'intimité et l'immensité, le microcosme et le macrocosme.

Des corps noirs surgis de fonds noirs, les mêmes, luminescents sur fonds dorés, étiolés, décharnés et souvent tronqués... La nouvelle série de portraits à l'envers de Georg Baselitz, déployée sur les immenses cimaises de l'ancienne chaudronnerie de Pantin transformée en galerie par Thaddaeus Ropac, est époustouflante.

Dans le petit jardin-musée de l'ancien atelier du sculpteur Ossip Zadkine, une centaine d'œuvres explorent les liaisons entretenues par une quarantaine d'artistes modernes et contemporains avec la forêt.

La chair à fleur de toile, surgie du chaos des lignes sanguinolentes (Étude pour l'École de Prescillia, 2000), agglomérat de papiers et de cadavres d'oiseaux maculés (Saint Luc, 2001)... Dans ses œuvres tardives, Dado transforme sa peinture en une véritable geste sacrificielle et s'en fait le bourreau.