Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Elles n'en ont pas l'air, mais les verrines comestibles et biodégradables de Do Eat vont nous rendre plus écolos. Et, cerise sur le gâteau, elles vont même nous simplifier la vie. Explications avec Hélène Hoyois, co-fondatrice de la startup écolo-fun Do Eat.

La bière en Belgique, c’est sacré. Alors on lit beaucoup de choses sur notre boisson nationale: marché saturé, protectionnisme exacerbé et concurrence acharnée. Pas vraiment de quoi donner envie de s’y lancer. Pourtant, deux jeunes entrepreneurs ont montré qu’avec l’envie farouche de faire bouger les choses, on pouvait réussir. Quitte à ne pas se faire que des amis…

Le Champignon de Bruxelles, c’est le nom du projet de deux entrepreneurs bruxellois. Sevan Holemans et Hadrien Velge ont décidé de faire pousser un champignon asiatique sur du marc de café. Local, durable et responsable, le schéma est bien dans l’air du temps. Le pitch est bien calé et l’idée a l’air simple! Le projet est en fait très ambitieux, les défis pour y parvenir sont gigantesques. 

Page 2 sur 2