Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La galerie Margaron nous offre un nouveau focus sur l'œuvre dessiné prolifique de Fred Deux (mort en 2015 à l'âge de 91 ans), celui, dans les quinze dernières années, du retour au langage plastique des débuts : les taches et l'usage éminemment suggestif de la couleur.

À découvrir : la démarche aussi turbulente que passionnante de l'artiste anglais Isaac Lythgoe (Guernsey, 1989).

David Brian Smith (Wolverhampton, 1981, vit et travaille à Londres) inscrit sa pratique dans la tradition picturale du portrait et du paysage. Ses œuvres mettent en scène un univers onirique à la palette chromatique riche et intense, qui renvoie au monde rural, au folklore et aux mythes.

Dans ses sculptures, installations et photographies, Sara Bjarland (Helsinki, 1981) emploie des objets qui n'ont plus d'utilité pour interroger les chevauchements et les rencontres entre le naturel et l'artificiel, le vivant et le non-vivant, l'objet et l'organisme.

Les Abattoirs de Bomel réunissent le Belge Daniel Locus et le Péruvien Nicolas Lamas. Le premier – photographe, vidéaste et performeur à ses heures – jette sur notre monde un regard oblique, où se croisent préoccupations esthétiques et politiques.

La force plastique et expressive du drapé est telle que ce motif dont peintres et sculpteurs usent et abusent depuis l'Antiquité apparaît presque que comme un médium.

Que serait devenu le minimalisme sans la contribution essentielle de Robert Morris ? Figure majeure de l'art conceptuel, l'artiste et théoricien a incontestablement favorisé l'expansion du champ de la sculpture dans les années 1960 et 1970.

Respect, beauté, élégance et sérénité. Le pays du Soleil levant émerveille. Entre tradition et modernité, l'exposition permet d'explorer l'extraordinaire contraste qui existe entre la tradition rurale japonaise et l'expansion urbaine du pays.

Spécialement consacrée aux enfants, cette exposition interactive attire une attention particulière sur le fait que les mathématiques règnent absolument partout.

Conçue comme "une seule œuvre", une œuvre d'art en soi, mais aussi comme une "œuvre d'art total", par l'artiste lui-même, l'exposition $Christian Boltanski, faire son temps$ est d'un genre nouveau : auto-rétrospective, labyrinthique, sonore, olfactive... Elle en appelle à tous les sens, et, par-delà, à la transcendance, au cœur de la réflexion ténébreuse et voilée de l'artiste.

Page 1 sur 3