Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Le NoMad

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Le NoMad © NOMAD

Son nom évoque le nomadisme, les voyages. Voilà ce qu'évoque son nom, lequel découle pourtant de son premier ancrage dans la Grande Pomme, sur North Madison Avenue. Dans la presse, les stars lui passent régulièrement de la pommade.

À Los Angeles, le NoMad, petit dernier de la famille Sydell, contribue depuis son lancement, il y a un peu plus d'un an, à la revitalisation du coeur de la ville. Personne n'osait s'aventurer à Downtown auparavant. Construit en 1923, ce bâtiment néoclassique, plébiscité à l'international, abritait les quartiers généraux de la Bank ofItaly, ancêtre de la Bank of America fondée par Amedeo Giannini. De cet héritage demeure un imposant coffre-fort de cinquante tonnes préservé au sous-sol de l'établissement. Colonnes doriques, plafonds ornés de feuilles d'or, sols en marbre... Cette flamboyante architecture
est due à la société Morgan, Walls & Clements, relayée près d'un siècle plus tard par Jacques Garcia, qui tenait à apporter une touche méditerranéenne au NoMad. Le coffee shop dans l'entrée est la copie conforme du Café Florian de Venise. Des arcs en ogive structurent le Bar Giannini, en face. Sur le toit, une réplique d'Orcus, statue qui trône au milieu du Sacro Bosco, plus connu sous le nom de jardin des monstres, borde la piscine. Même les démons ont leur place au paradis !

 

649 S Olive St, Downtown LA 
Tél. 00 1 213 358 00 00
www.thenomadhotel.com

 

Rédigé par Rédaction

Dans la même catégorie