Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Une modernité (re)découverte

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Evelyn Axell, Entretien, 1966, huile sur unalit découpé sur toile peinte. Evelyn Axell, Entretien, 1966, huile sur unalit découpé sur toile peinte. © MRBAB, BRUXELLES, SABAM, PHOTO : J. GELEYNS, ART PHOTOGRAPHY

Alors que la fermeture du fameux Musée d'Art moderne fit, naguère, couler des tombereaux d'encre, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) invitent, en ces temps de crise, à une (re)découverte de cette collection qui ne manque pas de sel.

Pour l'occasion, une sélection des récentes acquisitions en art contemporain est également exposée, parfois pour la première fois. L'impact du coronavirus sur le monde culturel est sans précédent. Tant les artistes que de nombreuses institutions sont en proie à la plus grande incertitude, laquelle bouche les perspectives à moyen terme et empêche d'envisager l'élaboration d'une programmation qui ferait par trop appel à des apports extérieurs. L'exposition proposée se focalise donc sur la propre collection de l'institution fédérale, soit un ensemble d'œuvres d'art moderne et contemporain, souvent signées d'artistes belges et internationaux de renom. Un choix de quelque 150 peintures, sculptures, œuvres sur papier, installations et vidéos retrace l'histoire moderne des arts visuels. Pour Michel Draguet, directeur général, "l'exposition permet de s'abandonner à la sensation et à l'émotion que suscitent les artistes à travers leur création. Chaque regard est une leçon de choses. Chaque œuvre est une aventure".

 

Liberté et expérimentation
La liberté et l'expérimentation en constituent le fil rouge, qui présente trois grands thèmes. Le premier est l'émancipation de la ligne et de la couleur, et l'évolution vers un langage visuel radicalement abstrait. Un second thème porte sur l'utilisation des matériaux, le changement du rapport à l'objet et la perspective de l'art conceptuel. Enfin, l'accent est mis sur l'évolution des rapports entre l'homme et le monde au XXe siècle et les questions existentielles qui en découlent. Visuellement dynamique, cette exposition aborde les collections sous un nouvel éclairage et invite à une redécouverte des grands noms du modernisme international et de ses représentants belges. Sont ainsi mises en exergue des œuvres de Klee, Matisse, Picasso, Wouters, Donas, Duchamp, Bacon, Dotremont, Arp, Vasarely, Calder, Broodthaers, Moore, Raveel, Christo, Vandercam, Hockney, Dujourie ou Tuymans. Aux étages du patio, un volet complémentaire évoque le bouleversement esthétique engendré par le courant minimaliste américain, grâce au prêt de trois œuvres exceptionnelles de l'artiste Frank Stella par un collectionneur privé. Enfin, au 3e niveau sont exposées les récentes acquisitions en art contemporain, signées Georges Meurant, Chéri Samba, Agnès Guillaume, Rinus Van de Velde, Emmanuel Van der Auwera ou Roger Ballen.

 

Be modern. De Klee à Tuymans
MRBAB, Bruxelles
www.fine-arts-musem.be

Informations supplémentaires

  • Du: mardi, 27 octobre 2020
  • Au: dimanche, 24 janvier 2021
  • Location: Bruxelles
Rédigé par Rédaction

Actualités liées