Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Labiomista : art, nature, diversité

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Le site de Labiomista permet la cohabitation des visiteurs et des espèces animales abritées, propice à l’observation. Une vaste volière accueille également des oiseaux de proie. Le site de Labiomista permet la cohabitation des visiteurs et des espèces animales abritées, propice à l’observation. Une vaste volière accueille également des oiseaux de proie. © BURO LANDSCHAP

"C'est une ode à la vie dans toute sa diversité", confie l'artiste Koen Vanmechelen au sujet de ce projet qui ouvre ses portes cet été.

Dès le 6 juillet, Labiomista, en lisière de Genk, dans le Limbourg, constituera le nouveau carrefour moderne et durable entre la ville, la science, la nature et la société, pour lesquelles l'art jouera le rôle de ciment et de sève. Instants privilégiés.

Passé maître dans les jeux d'hybridation, l'artiste limbourgeois Koen Vanmechelen (né à Saint-Trond en 1965) a développé depuis le début des années 1990 maints projets mixant art et science, biologie et sociologie. Le plasticien est mû par la conviction que l'art peut être un vecteur de compréhension mutuelle et nous aide à répondre aux principaux défis du XXIe siècle, tout particulièrement la relation entre nature et culture et l'engagement citoyen dans une société durable.

À Genk, l'artiste contribue depuis quelques années à l'élaboration d'un domaine, avec le partenariat de la ville, où l'art, la science et la société cohabitent sans conflit, dans une harmonie complète. Le projet "Labiomista" ("mélange de vies") forme une conception nouvelle et audacieuse de la modernisation urbaine. Le domaine de 24 hectares est à moitié occupé par la nature à l'état pur. Il abrite également le studio et le quartier général des fondations de Koen Vanmechelen (The Battery), l'ancienne demeure de fonction du directeur de la mine puis du zoo de Zwartberg (Villa Opundi) qui a été restaurée, ainsi que l'étonnante porte d'accès (The Ark), conçue pal'architecte suisse Mario Botta (auteur, entre autres, du bâtiment du MoMA de San Francisco, de la cathédrale d'Évry et du Musée Tinguely à Bâle). Lieu d'exposition en plein air, Labiomista accueillera des ateliers et activités pédagogiques (LabOvo), ainsi qu'une serre grandiose et une volière à aigles.

Lieu de rencontre, combinaison de jardins ouvriers, d'aires de pique-nique et d'un terrain pour des événements, l'espace Nomadland, au sein de Labiomista, tissera un lien de plus en plus étroit entre le domaine et la communauté de Zwartberg toute proche. Pour constituer, par le biais de l'art et de l'expérimentation, un nouveau paradis durable, inspirant et accessible pour les générations futures.


50 avenue Marcel Habets, Genk
www.labiomista.be

 

Rédigé par  Rédaction

Actualités liées