Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Depuis la mort du dernier roi d'Italie Umberto II, son père, la princesse Marie-Gabrielle a déployé toute son énergie afin de réunir les documents et objets conservés par ses proches et ayant trait à l'histoire de la Maison de Savoie, devenant en quelque sorte gardienne de la mémoire familiale.

Le 16 avril 1919, les orphelins de l'archiduc François-Ferdinand font l'objet d'une confiscation abusive orchestrée par les autorités tchèques. Ils sont tout bonnement expulsés du château familial de Konopiste, sans autre forme de procès. Depuis 2007, la princesse Sophie de Hohenberg a rouvert ce dossier qui suscite toujours le débat. Fille cadette de la princesse Elisabeth de Luxembourg et duc Franz de Hohenberg, lui-même petit-fils de l'archiduc François-Ferdinand, la princesse Sophie, aux côtés de son époux, Monsieur Jean-Louis de Potesta, s'est engagée avec conviction dans ce combat visant à faire reconnaître officiellement l'injustice criante dont ont a été victime sa famille.