Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"C'est la maison mère ! Je n'y allais pas vraiment quand j'étais plus jeune mais, maintenant, je trouve la programmation formidable. De grands metteurs en scène s'y succèdent, tout comme des comédiens merveilleux : Denis Podalydès, Pierre Niney, Guillaume Gallienne...

Galerie du Passage
"Pierre Passebon a l'art des mélanges. J'aime son goût éclectique, qui va des œuvres de Christian Bérard aux planches de bandes dessinées, en passant par des photos de Marlene Dietrich ou des meubles de designers des années 1980, comme le montrait sa dernière exposition.

"Est-ce que j'ai besoin de présenter un des plus grands glaciers italiens ? La qualité de ses glaces est fameuse : du lait frais, pas trop de sucre, et des saveurs dingues ! Je suis une fidèle de la boutique près de la rue de Buci.

"Depuis une dizaine d'années, je fréquente la boutique de Katia Biely qui conçoit des produits pour le visage et le corps. Elle a entre autre un sérum de rose, merveilleux, ce qui explique mon teint de pêche ! Elle a un discours sur la cosmétique très clair et une connaissance extraordinaire des plantes.

"Au Sept, où je sortais tous les soirs, j'ai connu Loulou de La Falaise et grâce à elle, j'ai commencé à travailler chez Kenzo comme vendeuse, pour me payer mes cours de théâtre. C'est là que j'ai connu Irié, un jeune Japonais qui faisait la maille.

"J'ai passé mes jeunes années à Saint-Germain-des-Prés et à Montparnasse. À l'époque, on était tous les soirs à la Coupole, avec Bulle Ogier, Barbet Schroeder, Nico, Jean Eustache. Aujourd'hui cet établissement a été refait et a un peu perdu son âme.

"On ne connaît pas Paris si on n'y est pas allé une fois. Ce haut lieu des nuits de Montmartre est un endroit extraordinaire et pour moi chargé d'histoire, car c'était avant le Divan japonais où Yvette Guilbert a commencé, et j'ai une passion pour elle !

"Ce bistrot à deux pas de la maison est ma cantine. J'y vais avec ma fille ou des copains. On y sert une cuisine classique, d'un très bon rapport qualité prix. J'aime son décor rétro et sa clientèle qui réunit des gens du quartier et des artistes, car beaucoup habitent le XXe arrondissement : Alain Chamfort ou Richard Gotainer ne sont pas loin.

Pierre-Yves Rochon le fameux décorateur est devenu au fil des années le spécialiste ès renaissances d'hôtels de luxe, ans doute est-ce parce qu'il sait comment moderniser un lieu légendaire tout en conservant son ADN.

Dans les années 1990, ils étaient tous deux attirés par l'énergie de Berlin, ville autrefois divisée qui absorbait les jeunes créateurs du monde entier.