Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Confidences baroques d'une Reine en exil...

Le soir du 12 février 1679 c'est la cohue au théâtre du Collegio Clementino pour la première de "Gli Equivoci nel sembiante " d'Alessando Scarlatti, l'opéra interdit dont tout le monde parle à Rome. Grande protectrice des arts et férue de musique, la sulfureuse Reine Christine a pris sous son aile Guiseppe Fede, l'un des meilleurs chanteurs de la Chapelle Sixtine. Grâce à elle il triomphe sur scène dans le rôle principal s'attirant ainsi les foudres du Pape.

Caricatures, chansons et sketchs politiques amènent un vent frais et réjouissant pour les fêtes. La traditionnelle Revue de fin d'année parcourt en deux heures l'actualité de l'année écoulée, en la portant à son paroxysme grâce à notre belgitude et son florilège d'absurdités. Sur fond de strass et de paillettes, les grands événements politiques, sociaux, économiques, culturels et sportifs sont présentés sous forme de sketchs, entrecoupés de chansons et de chorégraphies.

Le "Festival Tour" proposé par PhotoBrussels Festival invite le public bruxellois à a découvrir une palette d'artistes dans différents hauts lieux de la capitale. L'agence Voyageurs du Monde met à l'honneur le photographe belge et autodidacte Vincent Dirckx au travers d'une exposition intitulée Instants d'ailleurs.

Adapté d'un film couronné en 1991 par l'Oscar du scénario original, Ghost raconte comment un homme assassiné à New York devient un fantôme qui, par l'intermédiaire d'une médium, communique avec sa jeune épouse et tente de retrouver son meurtrier. Le tout au rythme de chansons tantôt bien rythmées, tantôt plus langoureuses.

Créée il y a deux saisons avec succès, l'adaptation scénique par Thierry Debroux et Philippe Tasquin du roman initiatique de Rudyard Kipling revient pour les fêtes. Au cours d'un voyage chamanique et musical, Mowgli, le "petit d'homme", devient un adulte. Avec dix chanteurs-acteurs.

On connaît Bruno Coppens et son inimitable talent pour détourner les mots et triturer les phrases. Dans ce spectacle conçu avec Myriam Leroy et mis en scène par Éric De Staercke, un homme arrivé à l'âge de l'andropause raconte son "slalom d'homme, de l'enfance à l'obsolescence programmée".

Parfois moqué et méprisé pour son côté vaudevillesque par ceux qui le connaissent mal, mais hautement apprécié par les acteurs qui admirent son sens du rythme et la richesse de sa mécanique comique, Georges Feydeau (1862-1921) est toujours monté au théâtre près d'un siècle après sa mort.

Se trouvent réunis sur un même bateau – en l'occurrence le Louxor qui vogue sur le Nil en direction de la Vallée des Rois – le docteur Watson, qui, après une enquête éprouvante, aspire au repos en compagnie de la ravissante Lady Babington, Sherlock Holmes, lui aussi en vacances, assure-t-il, et le commissaire Callaghan, le chef de Scotland Yard appelé par les autorités égyptiennes suite à des morts mystérieuses de scientifiques.

Au-delà des frontières de la science... Malgré la présence de radiations et de particules dangereuses pour l'homme sur la planète Mars, les scientifiques étudient la possibilité d'y vivre.

Sous-titrée "Indian Painting for the East India Company" et présentée par le conservateur, écrivain et historien William Dalrymple, l'exposition retrace la riche histoire des œuvres commanditées par la Compagnie des Indes orientales aux XVIIIe et XIXe siècles.