A+ A A-
 

Verbier, "la" station des Belges

 

 

 

Douce nuit, sainte nuit...
C'est Noël ! On a le cœur bienheureux.

 

Cher Père Noël, surtout n'oublie pas de nous apporter dans tes bagages tout ce qui nous fait si cruellement défaut par les temps qui courent : la paix, le bonheur, la capacité de vivre ensemble dans l'harmonie et le respect mutuel.

Pour célébrer l'arrivée de "Dame Hiver", nous avons choisi de vous entraîner sur les pistes enneigées et les décors somptueux d'une station suisse. Ce petit coin de paradis, juché au cœur des montagnes, s'ouvre sur un panorama époustouflant orné de sommets majestueux. Vous êtes, ici, à l'entrée du magnifique domaine des Quatre Vallées.
Verbier est la station préférée de nombreux Belges, jusqu'à être nommée "la station des Belges". Elle a su mixer le charme discret d'un village alpin avec les besoins d'une station de ski moderne et ô combien huppée. Deux amis nous ont fait le plaisir de nous ouvrir les portes de leur cocon hivernal... Un vrai plaisir des yeux !

L'approche de Noël est pour beaucoup l'une des plus belles périodes de l'année. Celle où l'on en profite pour se rassembler en famille ou entre amis, écouter de la belle musique, décorer nos maisons, bref, vivre heureux et faire la fête. Pour vous aider à préparer cette nuit magique, nous avons demandé à nos chefs préférés de vous concocter de petits plats qui feront de vous, mesdames, les reines de la soirée. Préparer de bons petits plats ne suffit pas, alors, côté déco, j'ai demandé à deux maîtresses de maison hors pair de nous suggérer des mises en scène pour sublimer vos tables de réveillon. La maison Flamant s'est également prêtée à notre jeu et elle signe pour nous un décor original. J'espère que vous serez séduit.

Nos pages cadeaux – spécialement conçues pour vous – vous apporteront quelques bonnes idées pour gâter vos proches.

Je ne voudrai pas terminer ce message sans vous souhaiter, à tous et à toutes, un très joyeux Noël et de merveilleuses fêtes de fin d'année. Et n'oubliez pas ceux qui sont seuls.
À l'année prochaine !

Dominique Misson de Saint Gilles