Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La Grande Guerre

cover mai grandeguerre

 


dom avril

Ne jamais oublier !

Malgré les bouleversements inouïs que connaît le monde aujourd’hui, les événements d’une rare intensité que subit la planète d’est en ouest, du nord au sud, ne jamais oublier le passé, ne jamais oublier 14-18, ne jamais oublier ce qu’ont vécu dans leurs chairs nos poilus et leurs proches.

L’Eventail a voulu rappeler, à sa façon, l’histoire de cette Grande Guerre à travers le destin de femmes, la correspondance échangée entre nos soldats et leurs bien-aimés, ces lieux paisibles devenus symboles d’une boucherie innommable, baptisés lieux de mémoire, et enfin de notre roi, Albert Ier, le Roi-chevalier.

Ce souverain qui, convaincu de l’imminence d’une guerre à laquelle la Belgique ne pourrait se soustraire, déclara à l’empereur Guillaume d’Allemagne : “Je suis Saxe-Cobourg, je suis aussi d’Orléans, mais je ne saurais oublier que je suis surtout belge !” Et plus tard à son peuple :“Si l’étranger, au mépris de la neutralité dont nous avons toujours scrupuleusement observé les exigences, viole le territoire, il trouvera tous les Belges groupés autour du souverain, qui ne trahira jamais son serment constitutionnel, et du gouvernement investi de la confiance absolue de la nation tout entière. J’ai foi dans nos destinées : un pays qui se défend s’impose au respect de tous, ce pays ne périt pas. Dieu sera avec nous dans cette cause juste. Vive la Belgique indépendante !”

Souvenons-nous à jamais et assumons ce devoir de mémoire envers nos enfants et leurs enfants.

Le château de Chimay, entièrement rénové, est aussi à l’honneur dans ce numéro. Il hébergera les œuvres de Koen Van Mechelen durant tout l’été. Que des coqs retrouvent le chemin d’un château, n’est-ce pas des plus normal ?

Enfin, n’oublions pas non plus nos aînés : un dossier “bien-être” leur est intégralement dédié.

Bonne lecture.