A+ A A-

Le vide spirituel de Stephen Sack

  • Rédigé par Charlotte Gautier
1 avis
Le vide spirituel de Stephen Sack © Stephen Sack

Stephen Sack présente sa nouvelle exposition en collaboration avec l'Institut belge des hautes études chinoises Embracing Emptiness: Photography and Alchemy of Ancient Chinese Coins.

Le photographe et alchimiste Stephen Sack a construit son œuvre autour des thématiques du temps et de la mémoire. Son intérêt se porte sur la photographie des objets et de leurs métamorphoses, au fil du temps. L'exposition réunira ainsi une collection de pièces chinoises de monnaie ancienne déterrées après des décennies d'ensevelissement et photographiées par l'artiste depuis 1983. Transformées par la corrosion, ces pièces révèlent, à travers l'utilisation d'un éclairage scientifique (semblable à celui utilisé en astronomie, avec différentes longueurs d'onde, pour observer et photographier le cosmos), des patines aux motifs abstraits et colorés.

 


« Les Chinois ont toujours associé l'argent aux superstitions, rituels et philosophie, ... » explique Stephen Sack. « Les pièces de monnaie deviennent des amulettes pour favoriser une bonne santé et la prospérité, pour conjurer les esprits maléfiques et servir de gage en vue de soudoyer les juges de l'au-delà. Ainsi, le cercle représente le ciel et le carré, la terre. Une harmonie équilibre les deux. Le vide est le paradoxe fondamental.»


Embracing Emptiness
Du 4 au 14 juin
Musées royaux d'art et d'histoire
Bruxelles
www.kmkg-mrah.be
L'exposition participe également à la collecte de fonds pour soutenir la restauration les livres précieux de la Bibliothèque chinoise de l'IBHEC, organisée par le Musée du Cinquantenaire et ArtConnoisseurs, qui aura lieu le vendredi 12 juin, de 17h à 21h.


Rédigé par Charlotte Gautier

1 Commentaire

Dans la même catégorie