Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La Feria de Maxima

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
La Feria de Maxima © DR

Comme chaque année, la Feria a fait vibrer Séville durant une semaine entière mais pour l'édition 2019, elle a pu compter sur la présence remarquée de Maxima des Pays-Bas qui a rallié Séville aux côtés de son époux le roi Willem-Alexander et de ses trois filles, les princesses Catharina-Amalia, Alexia et Ariana.

Si le souverain avait choisi un sobre costume clair, la Reine, comme ses trois filles n'avaient pas résisté à revêtir la fameuse robe flamenco si typiques du folklore et de l'histoire de l'Andalousie. Cheveux noués, peignes traditionnels, châle frangé, couleurs multicolores, longues boucles d'oreilles, rien ne manquait aux invitées de marque.

 

© DR

 

Maxima qui fêtait son anniversaire avait tenu à revenir ici, durant cette période particulière, car les débuts de son idylle avec le prince héritier se nouèrent à Séville, des souvenirs émus donc pour le couple qui se maria ensuite 2002. Durant les festivités, la famille emprunta l'habituelle calèche découverte pour parcourir les rues de la ville pavoisée. La Reine qui rencontra la princesse Miriam de Bulgarie avec qui elle entretient des liens amicaux, s'essaya à quelques pas d'un flamenco endiablé, pour le grand plaisir du Roi. Si la duchesse de Montoro, fille de la défunte duchesse d'Albe, est une habituée, il est rare qu'une reine s'y associe. Parmi les grands noms venus assister à la feria, on peut toutefois citer Grace Kelly ou Jackie Kennedy.

 

© DR

 

Cette tradition haute en couleurs découlerait de gigantesques foires au bétail qui se déroulèrent à Séville en 1846. Un an plus tard, la reine Isabelle II, octroyait le privilège à la ville d'organiser l'événement qui, au départ, durait trois jours. Deux jours supplémentaires furent ajoutés en 1914 et un sixième en 1952. Cavaliers, élégantes de tous âges, toreros gonflent encore une foule qui avoisine parfois un million de participants, bref des journées de liesse où l'ambiance monte crescendo jusqu'à l'explosion finale du dernier jour, la corrida et les feux d'artifice tirés par-dessus le Guadalquivir.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie