A+ A A-

De la prose en verre ?

  • Rédigé par Martin Boonen
4 avis
De la prose en verre ? © La Prose

Parmi la flopée de nouvelles bières qui arrivent chaque année sur notre marché, certaines se distinguent particulièrement. C'est le cas de la Prose, dont l'ambition est de promouvoir les talents de jeunes artistes ! Derrière ce concept se trouve l'idée originale de quatre frères le Hodey et le savoir faire de la brasserie Bertinchamps.

 Quel adolescent n'a-t-il jamais rêvé avoir un jour sa propre bière ? Ce petit fantasme gambrinal n'a pas échappé aux quatre frères le Hodey. Mais qui sont ceux qui osent franchir le pas ? Alexis, Henri, Charles et Pierre-Guillaume sont justement de ceux-là.

« La Prose est surtout née de l'envie de lancer un projet entre frères ! La bière est apparue comme une évidence : c'est un produit très populaire et sur lequel chacun à un avis et ses préférences gustatives. Cela augurait de beaux échanges entre nous ! » se rappelle Alexis le Hodey.

 

 
Une partie de l'équipe de La Prose : (de gauche à droite) : Charles le Hodey, Alexis le Hodey (Co-fondateurs), Sebastien Van Malderen et Charles-Henri Docquiert (stagiaires en marketing) © La Prose 


Alors, une bière artisanale de plus au panorama déjà bien fourni des créations brassicoles belges ? Oui ... mais pas que !
« On voulait proposer une bière qualitative, bien sûr, mais avec une dimension supplémentaire dans son concept. C'est à ce moment que l'idée d'associer de jeunes artistes contemporains à notre bière est arrivée ! » précise Alexis.

En affichant sur les étiquettes de La Prose les œuvres de jeunes talents, la bière devient un vecteur de diffusion artistique. Si la bière était déjà présente dans les galeries, c'est désormais l'art qui entre dans les bars, avec, en filigrane, la promotion d'artistes en devenir !

 

 
 © La Prose

 

« On a d'abord rencontré pas mal de monde dans le milieu des galeries pour mesurer un peu l'intérêt que notre projet pouvait susciter dans cet univers. Les retours ont été super positifs ». La Stems Gallery, de Pascaline et Guillaume Smets, saute sur l'occasion. Cette association est cohérente puisque la Stems Gallery est spécialisée dans les artistes émergents, mais des discussions sont également en cours avec des galeries plus installées.

 

La Prose d'Awol Erizku @Stems Gallery from La Prose - Brewing Belgian Art® on Vimeo.

 

Actuellement, ce sont les œuvres d'Awol Erziku (visibles jusqu'au 27 mai à la Stems Gallery) et Scott Clendaniel qui ornent les bouteilles de La Prose. Mais les artistes exposés sur les flacons sont amenés à évoluer régulièrement : « servir une bière qualitative avec les œuvres qu'elles exposent sur la bouteille est évidemment un clin d'œil très intéressant pour les galeries, mais le but, c'est avant tout de promouvoir de jeunes artistes. Et ces derniers ont aussi très bien accueillis notre projet ! ».

Pour le moment, ce sont encore les galeries partenaires qui désigne les artistes à mettre en avant, mais les frères le Hodey envisagent, pourquoi pas, de mettre sur pied un véritable comité de sélection pour le volet artistique du projet !

 

 
 © La Prose

 

Pour le volet brassicole, là aussi, Alexis, Henri, Charles et Pierre-Guillaume se sont bien entourés. Puisque leur projet est familiale, ils ont fini par rencontrer, presque naturellement, la famille Humblet, propriétaires de la brasserie de Bertinchamps. « C'est vrai qu'il y a des similitudes avec l'origine de notre propre projet, c'est à dire : brasser une bière en famille (voir notre article sur Bertinchamps ici) » raconte Alexis. L'originalité du concept de La Prose retient l'attention de la famille Humblet, et, après quelques mois de discussion pour déterminer à quoi devait ressembler une bière qui doit promouvoir de jeunes artistes, Benoit Humblet se met au travail.

Ce dernier sort de ses cuves une bière blonde, titrant à 6° d'alcool, produite avec un malt issu de la malterie de Beloeil (donc local) et dont le goût caractéristique provient d'un houblon néo-zélandais particulier : le Nelson Sauvin.
« La Prose a une légère amertume, avec une longueur jusque ce qu'il faut pour en garder un bon souvenir en bouche. Elle n'est pas aussi amère et persistante que les bières très à la mode comme les triples hop ou les IPA, qui assèchent le palais. On pense avoir trouvé un bon compromis ». En disant cela, on sent Alexis satisfait du résultat !

 

 
 © La Prose

 

Mais où peut-on la déguster, cette Prose ? Chez les galeries partenaires, évidemment, lors des vernissages, mais aussi au JAM Hotel (Eventail.be a testé pour vous le JAM Hotel), au Lulu Concept Store (au Chatelain), chez Jambon (place de Londres, à Bruxelles) et au DelectaFlagey).

Nous ne savons pas si, comme le Maitre de Philosophie le dit à Monsieur Jourdan : « tout ce qui n'est point prose, est vers ; et tout ce qui n'est point vers, est prose », mais, nous, on prendrait bien un petit verre de Prose !

 

La Prose
www.la-prose.com
www.facebook.com/brewingbelgianart
 

 

 

Rédigé par Martin Boonen

Actualités liées

 

Dans la même catégorie