Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Lucio Fontana, Ceramics

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Lucio Fontana, Crocifisso, 1950-1955, céramique polychrome Lucio Fontana, Crocifisso, 1950-1955, céramique polychrome © Galerie Karsten Greve

Longtemps négligés, les reliefs et sculptures en céramique du maître des toiles fendues (Tagli) font depuis peu l'objet d'un regain d'intérêt. Enfouis dans la matière, en expansion ou en torsion, ces sculptures de batailles, de Crucifixions, de Vierges ou d'animaux marins mêlant à l'esthétique baroque de l'instabilité, celle de l'inachèvement, déstabilisent par leur imperfection.

Éloge de la déliquescence, allégorie de l'impermanence, quête de la plasticité ? "Le changement est un caractère essentiel de l'existence. Le mouvement, la capacité d'évoluer et de se développer sont les propriétés fondamentales de la matière", écrivait, en 1946, le père du spatialisme dans son Manifesto blanco.

Lucio Fontana, Ceramics
Galerie Karsten Greve, Paris 3e
www.galerie-karsten-greve.com

Informations supplémentaires

  • Du: mercredi, 30 septembre 2020
  • Au: samedi, 07 novembre 2020
  • Location: Paris
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

L'art prend l'air

 

Dans la même catégorie