Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La Villa Calvi

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Œuvre emblématique de la Villa Calvi, les canards du sculpteur Julien Marinetti. Œuvre emblématique de la Villa Calvi, les canards du sculpteur Julien Marinetti. © LA VILLA CALVI

Sur ces trois hectares peuplés de pins, d'oliviers et de cyprès aurait pendant longtemps reposé un monastère. Y trône aujourd'hui un Relais & Châteaux placé sous le signe du beau.

Inaugurée en 1992, la Villa Calvi rejoint le groupe Relais & Châteaux au bout de trois ans d'existence seulement. Une consécration qui n'a rien d'étonnant quand on sait le temps et l'amour qu'y consacrent chaque jour ses propriétaires, Jean-Pierre et Marion Pinelli. Aujourd'hui, il s'agit d'une affaire de famille, car le couple fondateur travaille aux côtés de ses enfants : Marie, fée de la communication dont l'arrivée coïncide avec la dernière rénovation de l'hôtel, en 2018, et Antoine, à l'origine de la galerie d'art située en face de la réception et du choix des œuvres accrochées au sein même de l'établissement.

Première étape, le design. Marion Pinelli s'est entourée dès le début de "créateurs coup de cœur", afin de conférer aux lieux une dimension esthétique indéniable. Philippe Hurel signe surtout les meubles ; Julie Prisca, les lumières ; la maison Hartley & Tissier, les moquettes ; Pierre Frey, les tissus. Un écrin propice à accueillir des chefs-d'œuvre, à vendre... ou non, car certaines pièces ont une valeur sentimentale.

Et Julien Marinetti, qu'Antoine Pinelli qualifie de "père spirituel", d'ouvrir le bal en installant dans l'une des cinq piscines de l'hôtel – le bassin rattaché au bâtiment principal – une somptueuse brochette de canards multicolores. Cet ensemble iconique a donné lieu à d'autres interventions in situ. Il y a une dizaine d'années, JonOne, dont les toiles cohabitent avec d'autres grands noms, de Morio Matsui à Pierre Pardon, en passant par Jack Espi, Élisabeth Montagnier, Astrid Veillon ou encore Toussaint Mufraggi... est venu recouvrir la façade de l'une des villas privées de la propriété.

"Il se faisait encore appeler Jon156 à l'époque", se souvient Antoine Pinelli, tout en nous confiant son projet d'ouvrir une autre galerie, à Saint-Tropez et/ou à Londres. "J'avais dix-douze ans. Il nous a même demandé le nom de nos super-héros préférés, afin de les inclure dans sa composition. Nous le regardions, avec un masque de protection et des yeux ronds", ajoute Marie Pinelli qui, après avoir parcouru le monde à l'affût de nouvelles expériences, se réjouit d'être rentrée au bercail, afin d'entretenir cette relation de proximité qui existe depuis trente ans avec les clients de l'hôtel et caractérise, selon elle, une approche moderne du luxe "à la française".

Sans oublier l'inénarrable Dominique Reginensi, figure incontournable dont les habitués aiment croiser le visage rayonnant à n'importe quelle heure de la journée. Il connaît tout le monde certes, mais surtout... "Tout le monde me connaît", rectifie avec humour ce monument de la Villa. Son espace d'exposition sert presque d'antichambre au restaurant, La Table de la Villa, où il orchestre, matin et soir, les services du petit-déjeuner et du dîner.

HOMMAGE AU TERROIR
Parlant gastronomie, il convient de saluer les créations du chef Mickaël Furnion, lequel met un point d'honneur à sublimer les produits du terroir et ce, depuis sa plus tendre enfance. Tombé amoureux de la Corse en 2016, il décide de s'y installer, afin de mettre à profit ses expériences accumulées au Four Seasons Megève, auprès de Julien Gatillon, et au K2 Altitude de Courchevel. "Sélection de tomates anciennes, nuage de burrata crémeuse et sorbet huile d'olives Taggiasche" ; "Homard bleu entier cuit sur galet, fenouil cru et cuit rafraîchi à la pomme granny et bisque à l'estragon frais" ; "Canon d'agneau rôti, viennoise d'olives, caviar d'aubergine, bonbon d'épinard et citron confit, jus d'agneau parfumé à la sauge du jardin" ; "Ganache citron et poivre de Timut, betterave, gel et glace citron noir"... Ainsi le bon s'associe au beau dans chaque assiette.

Si vous souhaitez déjeuner directement sur la plage, Marion Pinelli vous recommandera très certainement U Ricantu, dont Patrick, le propriétaire, est lui-même – vous l'aurez peut-être deviné – collectionneur ! En témoigne la fresque d'Hervé di Rosa qui se déploie au fond de la salle à manger. L'art, fil rouge d'un séjour d'exception, poursuit les hôtes de la Villa jusqu'en ville. Et c'est tant mieux, n'est-ce pas ?

La Villa Calvi
Chemin de Notre Dame de la Serra, Calvi
www.hotel-lavilla.com

 

Informations supplémentaires

  • Location: Calvi
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

L'art prend l'air

 

Dans la même catégorie