Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Harry et Meghan, l’ultime camouflet

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
4 avis
Sharing on Facebook
Harry et Meghan, l’ultime camouflet © Jeremy Selwyn/Evening Standard/Empics Entertainment/Photo News

Rien ne va plus chez les Windsor. Si la photo montrant les quatre générations de la succession au trône tout sourire visait à faire oublier les turpitudes du prince Andrew, les Britanniques peuvent désormais se repaitre d'un autre scandale provoqué cette fois par les ducs de Sussex.

Sans prévenir son frère le prince William, son père, le prince de Galles, ou encore sa grand-mère, la reine Elizabeth, le prince Harry a fait diffuser un communiqué précisant sa volonté de se mettre en retrait de la vie publique et de la famille royale, une décision pleinement partagée par son épouse Meghan. Le couple envisage même de s'installer au Canada tout en conservant des attaches au Royaume-Uni où il continuerait à servir la Reine.

 

Le duc et la duchesse de Sussex en vacances. Meghan Markle à gauche et le prince Harry d'Angletterre à droite
© Toby Melville/Empics Entertainment/Photo News

 

Le message est ambigu et manque sans doute de réflexion à une heure où la monarchie se serait bien passée de ce genre de soubresauts. Les observateurs ont aussi remarqué que l'annonce a été livrée le jour des 38 ans de la duchesse de Cambridge, un détail qui ne relève pas du hasard. Le manque de respect pour l'institution et ce choix de date malheureux navrent les sujets de Sa Gracieuse Majesté, premiers fans de Meghan et Harry. On croyait le fils cadet de Charles et Diana, rangé et investi d'une mission. Il n'en est rien ! Son côté rebelle a repris le dessus et son épouse n'y est sans doute pas étrangère. Le mariage qui avait tant transporté l'opinion publique s'est transformé depuis cette semaine en soap opéra de bas-étage... digne du feuilleton dans lequel apparaissait Mademoiselle Markle.

 

Le prince William d'Angleterre et son fils George en compagnie du prince Charles et de la reine Elizabeth 
© Ranald Mackechnie/Empics Entertainment/Photo News

 

Décidément, les Américaines ne semblent pas porter chance aux Windsor et certaines de comparer les deux situations. Pour Édouard et Wallis, ce fut l'exil pur et simple. Qu'en sera-t-il pour Meghan et Harry. Il s'agit ici plus que d'un faux pas et un récent sondage montre une chute de popularité de 20 points pour le Duc et de 22 points pour la Duchesse, et ce au profit des ducs de Cambridge, considérés comme victimes collatérales.

 

Meghan Markle, duchesse de Sussex, et son mari, le prince Harry, duc de Sussex, en grand uniforme.
© Doug Peters/Empics Entertainment/Photo News

 

La complicité entre les deux frères semble avoir disparu et beaucoup en veulent à l'intrigante d'outre-Atlantique, bien connue pour ses caprices. Les Britanniques suggèrent même de priver Meghan et Harry de leurs prédicats d'altesses et de leurs titres et de leur réclamer au passage les 2,4 millions de livres utilisés pour la réfection de leur demeure à Windsor. Et s'ils comprennent la pression médiatique que subit de plein fouet le jeune couple, ils pardonnent rarement la trahison. Les conseillers s'arrachent déjà les cheveux dans les pourparlers en cours mais la Reine a exigé un règlement rapide de la situation. Pendant ce temps, Meghan a repris l'avion, le sourire aux lèvres, très loin de mesurer les conséquences d'un geste irréfléchi.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

L'art prend l'air