Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Monaco : une fête nationale en mode mineur

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Monaco : une fête nationale en mode mineur © Bestimage/Photo News

Cette année, le prince souverain avait souhaité adapter le jour de la fête nationale afin de respecter les règles en vigueur durant la pandémie.

Ainsi, les colis traditionnellement distribués aux aînés par la princesse Stéphanie et aux bénéficiaires de la Croix Rouge par le couple princier allaient être acheminés au domicile de chacun. Le nombre d'invités a été drastiquement réduit, tant au palais, qu'au Te Deum à la cathédrale ou au concert de Cecilia Bartoli qui clôturait les festivités au Forum Grimaldi au rythme de 'Farinelli et son temps'.

 

La famille princière de Monaco sur les marches du palais lors de la fête nationale
© Bestimage/Photo News 

 

Qu'à cela ne tienne, toute la famille était au rendez-vous pour entourer Albert II. La princesse Charlène avait opté pour un long manteau noir doublé de fuchsia assorti d'un béret tandis que la princesse Caroline, cheveux gris retenus par un serre-tête de velours avait choisi un tailleur en tweed frangé signé Chanel, sa maison de couture favorite. La sœur du prince avait pu compter sur toute sa tribu qui précédait la princesse Stéphanie et les siens.

 

La famille princière de Monaco lors de la fête nationale
© Bestimage/Photo News

 

Sous un soleil radieux, les Grimaldi ont gravi les marches de la cathédrale dédiée à Ste Dévôte pour assister à la messe solennelle d'action de grâce en ce jour anniversaire de l'intronisation du prince Rainier III. C'est en souvenir de son défunt père qu'Albert II a conservé la date du 19 novembre pour la fête nationale. Á son retour au palais, le Prince a procédé à la remise de grades et de médailles dans la cour d'honneur, en présence du clan Grimaldi. Au son de l'orchestre des Carabiniers, les militaires ont ensuite exécuté un tableau en 15 temps pour célébrer les 15 ans de règne du Prince qui a accédé au trône le 6 avril 2005. Visiblement ému, Albert II avait les yeux embués de larmes.

 

 

Au programme aussi, les 150 ans de la création de la Compagnie des Gardes du Prince qui n'a pas été oubliée puisque trois membres de la force publique avaient revêtu, en clin d'œil, l'antique uniforme de Papalin. Pas de salut au balcon, ni de réjouissances populaires mais les deux enfants du couple princier, Gabriella et Jacques en uniforme et couvre-chef à plumet, étaient bien présents, sages comme des images. Les jours précédents, le couple princier avait tenu à souligner le travail du personnel hospitalier en conviant au palais, à distance respectable, certains de ses représentants. La principauté n'a pas été épargnée et Albert II s'est montré solidaire de ses concitoyens qui sont en première ligne. Nul doute que la prochaine Fête nationale se déroulera sous de plus joyeux auspices !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

L'art prend l'air