Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Bon anniversaire Madame

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
3 avis
Sharing on Facebook
Les 80 ans d'une grande dame Les 80 ans d'une grande dame © Maison Royale de Wurtemberg

Alors que ses septante ans avaient été perturbés par l'éruption du volcan islandais, empêchant nombre de ses amis d'être présents, ses quatre-vingts se dérouleront confinés au château d'Altshausen, aux côtés de son époux ! Qu'à cela ne tienne, la duchesse Diane demeure fataliste... car la fête sera sans doute au rendez-vous cet été pour les noces de diamants du couple, celui qu'elle forme depuis soixante ans avec le duc Carl de Wurtemberg.

L'énergie est toujours au rendez-vous-même si la disparition du duc Friedrich, le fils aîné tant apprécié, a créé un vide abyssal, un manque cruel. Mais Diane de France selon les uns ou Diane d'Orléans selon les autres a traversé bien des épreuves et, toujours, elle s'est relevée puisant dans un amour de la vie mais aussi dans une foi profonde qui l'anime depuis qu'elle a failli mourir, voici bien des années, d'un empoisonnement au plomb.

 

La duchesse Diane de Wurtemberg voue une dévotion particulière à Sainte Thérèse
La duchesse avoue une dévotion particulière pour Sainte-Thérèse © CV   

 

La Duchesse prie la Vierge et avoue un penchant marqué pour Sainte-Thérèse dont elle a réalisé une statue, aujourd'hui installée près de la basilique qui lui est dédiée à Lisieux. Car la Duchesse travaille le bronze depuis des années, exprimant sa pétulance dans des sculptures qui dégagent une force impressionnante.

Même enthousiasme inné quand Diane d'Orléans peint et livre des toiles toujours très colorées. Elle peint sur verre aussi ou dessine des vêtements, autant d'œuvres qui sont vendues au profit des différentes associations que Diane soutient notamment au Paraguay à travers sa fondation1. Il est vrai que son histoire avec l'Amérique latine ne date pas d'hier puisqu'elle est née au Brésil, à Petropolis, fief de la maison impériale. Sa mère, la princesse Isabelle d'Orléans-Bragance y séjournait pour revoir les siens, à l'aube du second conflit mondial.

 

La duchesse Diane de Wurtemberg dans son atelier
La duchesse dans son atelier © Maison Royale de Wurtemberg

 

Diane aura 10 frères et sœurs, une fratrie encombrante qui mènera une vie itinérante car le comte de Paris, père attentif et taciturne à la fois, se positionne comme l'un des prétendants à l'hypothétique couronne de France. Un temps, il a pensé que le Général de Gaulle, à l'image de Franco, allait l'imposer comme successeur mais ce fut un faux espoir et la loi d'exil obligea la tribu à s'installer en Belgique, au Maroc et au Portugal avant un retour à Louveciennes, en région parisienne.

L'enfance de Diane est insouciante. Fantasque, on la croit un peu trop originale, presque folle. Sa personnalité rebelle n'en est qu'à ses débuts. Á vingt ans, elle épouse le duc Carl de Wurtemberg, héritier d'une maison millénaire qui accède à la dignité royale par la grâce de Napoléon. Un mariage de conte de fée précède une installation au château d'Alsthausen, une ancienne commanderie de l'ordre teutonique dominant un village situé à environ 80 kilomètres au nord du lac de Constance. Le milieu est plutôt conservateur et la retenue une règle d'or... une cage dorée qui ne convient pas vraiment à une princesse rebelle.

 

Photos de famille de la duchesse Diane de Wurtemberg
Photo familale réalisée voici quelques années © Maison Royale de Wurtemberg 

 

Le couple est heureux et cinq enfants viennent couronner cette complémentarité qui se perpétue encore aujourd'hui : Friedrich nait en 1961, puis ce sera Mathilde, Eberhard, Philip, Michael et Fleur. Ses seize petits-enfants forment les fleurons de la plus belle des couronnes pour une altesse royale qui, si elle peut être piquante et parfois impitoyable, a toujours été unanimement appréciée pour sa volonté et son énergie.

Bon anniversaire Madame !

 


 

1 fundacionprincesadiana.org.py
Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

L'art prend l'air