Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Malgré des origines opposées, Azzedine Alaïa et le photographe Peter Lindberg ont tissé une relation professionnelle et amicale durant des années.

 

"Un autre décor de film, celui-là plus pour Georges Lautner. Ici, on célèbre la gastronomie et la convivialité à la française. C'est un vrai bistrot à l'ancienne, avec des plats plus ou moins lyonnais, et un patron haut en couleur, bon vivant, qui se déguise parfois et met de la musique !

"Situé dans un 7e arrondissement à la Antoine Blondin, où, comme il disait, les personnages de roman ne courent pas les rues après 19 heures, ce restaurant est unique. Le décor rustique et médiéval est, là encore, d'une autre époque, tout comme les plats proposés : vol- au-vent, joues de porc à la moutarde, rognons de veau...

"Je me rends régulièrement dans cette librairie, qui est juste à côté du Flore, car elle est très bien fournie en livres de cinéma. J'aime aussi son décor qui a encore une âme, contrairement à d'autres qui ont été saccagées dans le quartier.

"Je suis très malheureux de la fermeture de La Pagode et j'espère que ce cinéma mythique rouvrira un jour ses portes. Heureusement, il reste quelques salles historiques, comme le Mac Mahon ou le Balzac.

"C'est un rendez-vous très prisé des gens du quartier et j'en connais même qui traversent la Seine pour venir faire leurs courses chez Davoli. Il est vrai qu'on y trouve de merveilleux produits italiens. Il y aussi de nombreux primeurs pour les fruits et légumes.

C'est une adresse confidentielle, peu connue du grand public, au charme irrésistible. Fondée par Frits Lugt et son épouse en 1947, la fondation Custodia est installée dans deux hôtels particuliers près du boulevard Saint-Germain.

Successeur de Købke, dans l'exposition L'Âge d'or de la peinture danoise au Petit Palais, et prédécesseur d'Hammershøi, célébré il y a deux ans dans ce même musée parisien, Peder Severin Krøyer (1851-1909) donne à voir un autre pan de la peinture nordique.

À tous les négationnistes du genre, ce joyeux feu d'artifice de couleurs et de matières pourra apparaître comme une pierre d'achoppement. Nous qui croyons qu'elles (les femmes-artistes), existent, et même, qu'elles ne sont pas pareilles, avons glissé avec bonheur dans ces sables mouvants de l'abstraction conjuguée au féminin.

Hodler, Segantini, Giovanni et Augusto Giacometti, Félix Vallotton, Hans Emmenegger, Max Buri... Que de grands peintres auront éclos dans le giron de la jeune Suisse dans la seconde moitié du XIXe siècle !