Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Eric Ceccarini expose à Knokke cet été

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Eric Ceccarini expose à Knokke cet été © DR

Vous avez peut-être croisé l'artiste ou l'une de ses œuvres reconnaissables par son approche basée sur l'étude du corps en lumière naturelle, sans artifice technique. L'artiste expose en solo show à la Ten Gallery (Zandstraat 7 – 8300 Knokke) jusqu'au 29 août.

De l'ombre à l'art
Belge d'origine italienne, né en 1965, Eric Ceccarini est un passionné du 8e art depuis son plus jeune âge. Armé d'un appareil photo dans une main et entouré d'un labo installé dans sa maison, le chemin était tracé pour que notre homme suive un cursus en photographie auprès de l'Infac à Bruxelles.


A l'issue de cette formation, il est engagé comme laborantin chez Luigi Aprosio dans les années 80, un laboratoire connu pour la photographie publicitaire. Plongé dans le noir toute la journée, il mesure de manière contrastée toute la complexité et la diversité de la lumière. C'est dans ce labo qu'il rencontre Michel Berton, un spécialiste reconnu du cliché de la mode et de la publicité, à l'instar des Guy Bourdin et autre Oliviero Toscani. Formé sur le terrain, Michel Berton l'engage et lui apprend les ficelles du métier. Ainsi, Eric se familiarise avec la relation au modèle, le travail de la posture, l'utilisation du polaroïd et le contact avec la clientèle. Fort de ces premières expériences, Ceccarini travaille durant 20 ans pour des marques aussi célèbres que L'Oréal, Coca-Cola, Chopard, Delvaux, Levi's, Virgin, Elle, Marie-Claire, Lowe, Lintas, Ogilvy... Premier award : il reçoit le Prix du Lion d'Argent au Festival International de la Publicité à Cannes, pour une campagne délivrée à la marque automobile Saab. Très rapidement, Cerrarini se fait un nom et passe pour un photographe atypique, prenant le temps de la mise au point et de la compréhension mutuelle avec ses modèles.

 

Nouvelle consécration en 2017 : l'artiste participe à un projet de grande ampleur dédié à la culture et au savoir-faire belges à Manhattan (New York). Quelques mois plus tard, la ville de Liège organise une exposition muséale, au cœur même d'une cathédrale. Présent au sein de grandes foires internationales comme Miami Basel ou Art Beijing, Eric Ceccarini bénéficie d'une renommée internationale. Si lors de ces dernières années, le peintre Fernando Canovas ou le graffeur Denis Meyers ont collaboré avec Ceccarini, c'est avant tout l'originalité de l'œuvre voire la rencontre qui se trouvent à l'origine de leur collaboration. Bien entendu, Ceccarini ne refuserait pas un projet avec Pierre Soulages qui avec les peintres de la Renaissance italienne ou flamands constituent sa référence absolue en art.


Flash sur la mise à nu
La relation de confiance acquise auprès des mannequins amène Eric Ceccarini à porter son regard de photographe vers le nu esthétique. Avec la sensibilité et la psychologie qui le caractérisent, l'artiste souhaite immortaliser la beauté dans l'éphémère éternel de ces femmes. Pour lui, la mise à nu est autant celle du corps que celle de l'âme, un style qui corrobore l'esprit du photographe-dessinateur Henri Cartier-Bresson : «Photographier c'est mettre sur la même ligne de mire la tête, l'oeil et le cœur ». Ces photos amorcent les spécificités du futur travail de Ceccarini, là où la lumière du jour, la théâtralité du modèle, l'exploration des amplitudes gestuelles, l'aléatoire comme facteur inspirant, prennent lieu et place lors de chaque moment image. Séduit par le fruit de ce travail esthétique, un galeriste de Barcelone lui propose, en 2006, d'exposer ces clichés intimes dans le cadre de l'exposition « Nude ». Désormais, le marché de l'art contemporain fait de Monsieur Ceccarini un « artiste » reconnu.


Source d'inspiration catalane
Autre inspiration puissante et essentielle dans le processus de création de notre artiste : l'atmosphère si particulière, le soleil propre à Ibiza. Claire, vibrante, éveillante, que son œil avertit s'emploie à capturer avec la même complicité que celle établie avec ses acolytes d'un jour. Sur cette île des Baléares, il réside de temps à temps avec sa famille. Moment intime, source de relief pour ses créations, loin des frasques nocturnes, l'artiste profite de ce lieu qui lui inspirent liberté et équilibre.


The Painters Project : créations en 3 dimensions
Vaste, à la fois dans le temps et dans l'espace, The Painters Project est une collection continue de collaborations avec une centaine de peintres à qui Eric propose comme toile de fond certains des meilleurs modèles avec lesquels il a eu le plaisir de travailler au cours de sa carrière. Tant les artistes que les modèles doivent s'installer dans un nouvel environnement avec une lumière inconnue, des ombres, des éclairages inhabituels et une toile qui devient vivante, respirante et sensible. Résultat : les mouvements et les poses influencent le trait de ces artistes qui façonnent différentes matières (terre, feuilles d'argent, lait, peinture, silicone, collage de papiers, bombe acrylique...), découvrent, s'adaptent et domptent leur pinceau avec délicatesse. Eric Cerrarini précise son objectif : « Entre noir et blanc et couleur, le corps et l'art ne font qu'un pour atteindre le sublime. Cet échange entre trois disciplines artistiques donne naissance à des créations sur de grands formats où la magie opère lorsque la nature éphémère et volatile de la peinture sur la peau humaine est à jamais capturée par l'objectif et immortalisée sur l'image ».


Avec le développement du projet The Painters Project, Eric Cerrarini, sous de nouvelles représentations visuelles, transcende le corps de la femme sans la sexualiser. Il crée ainsi une expérience dans laquelle se conjuguent le geste, la peinture, la lumière. Ceccarini ajoute : « Avant toute chose, ma volonté est de traduire en clichés l'image d'une femme superbe, actrice de sa beauté. Sa peau est souvent noire, car cette peau capte la lumière comme nulle autre et permet la belle mise en valeur des modèles. Les physionomies africaines offrent des volumes plus nets, une nudité perçue comme moins dénudée et des formes plastiques plus pures. Ces modèles ont un rapport très objectif avec leur corps. De fait, elles rassurent l'artiste parfois intimidé de passer de la toile au support de la chair. Ces professionnelles de la pose trouvent dans ce projet artistique, le temps, le geste et l'amplitude charismatique auxquels elles aspirent dans leur métier de mannequin... mais dont elles sont souvent privées lors des incontournables shootings professionnels. Leur image n'est ici ni vendue, ni volée mais encensée par le climat de confiance et le respect bienveillant que je m'emploie à mettre en dialogue avec ces femmes ».

 

Rendez-vous cet été, pour visualiser une partie de ces œuvres, à la Ten Gallery/Knokke: 

https://www.thepaintersproject.com/the-works/

Informations supplémentaires

  • Du: mardi, 03 août 2021
  • Au: mardi, 31 août 2021
  • Location: Knokke
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

L'art prend l'air

 

Dans la même catégorie