Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Willem Alexander et Maxima dans la Maison des Bois

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Willem Alexander et Maxima dans la Maison des Bois © Royalportraits Europe/Bernard Rubsamen /Bestimage/Photo News

Autrefois installés à Wassenaar, le roi et la reine des Pays-Bas vont réintégrer la Maison des Bois, traduction littérale du palais de Huis ten Bosch.

Ce bel édifice de la banlieue de La Haye fut construit à l'origine pour loger la reine Élisabeth de Bohême en exil aux Pays-Bas. Le bâtiment sera repris par sa nièce, Amélie, veuve du Stadhouder Frédéric-Henri mort en 1647. Elle fait venir les plus grands artistes du temps pour peindre une immense salle à la gloire de son époux, un chef d'oeuvre du genre.

 

© Misc/Backgridus/Photo News

 

Propriété de Guillaume III d'Orange, puis de Frédéric le grand, le palais sera tour à tour prison puis musée avant d'à nouveau accueillir la famille royale. C'est en effet en ses murs que la princesse Béatrix, alors reine, habita entre 1981 et 2013. Après de longs mois de restauration, le vaste édifice en brique a retrouvé toute sa superbe. un léger bémol, le chantier qui vient de se terminer a coûté la bagatelle de 63 millions d'euros au lieu des 35 initialement prévus ! Environ 120 ouvriers ont travaillé chaque jour durant trois ans !

 

© Misc/Backgridus/Photo News

 

Mais le palais Huis ten Bosch méritait bien quelques efforts ! Outre les salons historiques dont certains datent de la construction de l'édifice en 1645, les stucs de la salle du conseil ou les fabuleuses peintures de la Salle à la gloire de la famille d'Orange qui ont subi une cure de jouvence, certaines pièces ont reçu une décoration contemporaine supervisée par les souverains eux-mêmes. Ainsi, le salon bleu a été entièrement peint de natures mortes, d'après la grande tradition du Siècle d'Or, mais selon les principes photographiques des deux artistes choisis : Maurice Scheltens et Liesbeth Abbenes.

 

© Misc/Backgridus/Photo News

 

Dans une pièce voisine, c'est Jacob van der Beugel qui a habillé les parois murales d'une déclinaison de languettes de terre cuite sur fond de béton, comme la lecture scandée d'un ADN. Pour la bibliothèque de la Reine, le bleu fut mis à l'honneur avec un ensemble de sièges, de coussins et une moquette azuréenne qui fera sans doute rêver Maxima aux ciels de son Argentine natale. La question ultime, posée depuis des décennies...quand le palais sera-t-il ouvert au public, celui-là même qui, indirectement, a payé ces travaux somptuaires ?

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

L'art prend l'air