Inscrivez-vous à notre newsletter

Olivia Roks

21 December 2018

© DR

Pour Michel Penneman, chaque nouveau projet est une page blanche, un espace où tout est possible, un lieu où il peut imaginer une histoire. Son style ? « Justement, je n'ai pas de style ! Ou j'aime tous les styles ? ». Apprécié pour son ingéniosité, sa recherche de solutions et son attention particulière au budget défini, rencontre avec le très sympathique Michel Penneman à l'occasion des fêtes...

 
Une de ses dernières réalisations hôtelières est le très cosy Hygge Hotel à Bruxelles, situé à deux pas de l'avenue Louise. © DR 

Eventail.be À quoi ressemble votre Noël ?

Michel Penneman - J'aime passer Noël avec ma compagne et nos enfants respectifs. La famille étant recomposée, c'est avec quatre enfants que nous sommes au complet. Je ne suis pas croyant, donc les traditions, ce n'est pas trop mon dada, mais c'est l'occasion d'être tous ensemble. Chaque année c'est différent, cette fois-ci nous serons sous le soleil, un séjour de plongée en famille en mer Rouge. A la maison pas de réels changements niveau décoration hormis un grand sapin dans la chambre de mes enfants, décoré par les enfants... Minimaliste, peu de couleurs, mais de belles lumières.

La mer Rouge © DR

- Un plat de prédilection le soir du Réveillon ou de Noël ?

- J'adore le homard et comme j'en mange rarement, c'est parfois l'occasion d'en dévorer un ! Idem pour le caviar... Pour le reste, dinde et bûche ne font pas mon bonheur. En dessert, c'est le pavlova que j'adore : léger, avec des fraises et des framboises... Mmmh...

Un pavlova © DR 

- Le cadeau qui vous fait toujours plaisir ?

- J'adore surtout offrir des cadeaux, je trouve que c'est un réel plaisir de faire plaisir ! Recevoir, c'est moins mon truc. J'aime les vêtements, mais le problème, c'est que j'aime les choisir moi-même... De même pour les objets de décoration...

Le Hygge Hotel, à Bruxelle, imaginé par Michel Penneman © DR 

- Votre vœu le plus cher pour 2019 ?

- Il y a toujours des conflits dans le monde, mais ces dernières années, ils deviennent sournois, inattendus, se développent sous de nouvelles formes vraiment très inquiétantes, relayés par les réseaux sociaux avec une efficacité redoutable. Idem pour l'antisémitisme, il regagne du terrain chaque jour, à se demander si certains n'ont pas oublié les sinistres évènements du siècle passé... Donc que dire... tâchons de nous aimer un peu plus les uns les autres...

Publicité

Tous les articles