Monde, Espagne

Camille Misson

14 June 2022

En 1883, Manel Vicens i Montaner, courtier en valeurs mobilières et en devises, confie au jeune architecte la conception de son jardin d’été dans l’ancien village de Gràcia. C’est son premier chef-d’œuvre et l’un des premiers édifices à donner le coup d’envoi du mouvement moderniste en Catalogne et en Europe.

La configuration actuelle de Casa Vicens et de son terrain est le résultat de nombreux changements et transformations, avec trois espaces clairement différenciés : la construction originale de 1883-1885 conçue par Antoni Gaudí,  l’agrandissement de 1925 conçu par Joan Baptista Serra de Martínez et le jardin entourant le bâtiment.

Avec sa nouvelle vocation de musée et d’espace culturel, le projet de rénovation a adapté les espaces du bâtiment de l’extension de 1925 afin d’abriter les différents services nécessaires aux nouveaux espaces culturels et au grand public. Ainsi, il n’a pas été nécessaire de modifier les espaces conçus par Gaudí.

Le jardin

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

Le jardin tel qu’il est aujourd’hui est le fruit d’une étude approfondie et d’une réflexion sur l’environnement d’origine de la Casa Vicens, tel que Gaudí le concevait, et les jardins de l’époque. Dans ses premiers travaux, l’architecte s’est inspiré de la flore et de la faune méditerranéennes, reflétées dans ses ressources et ses décorations intérieures.

Cela nous a permis de recréer et de planter un jardin avec des palmiers Phoenix et Trachycarpus, des plantes grimpantes, des magnolias et des roses, entre autres espèces végétales de l’époque dans cet espace qui a subi des réductions de taille successives au fil des années.

Le rez-de-chaussée

Au-dessus de l’entrée, le rez-de-chaussée abritait les espaces à usage diurne : une salle à manger centrale entourée d’un porche fermé, un fumoir et un foyer.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

À cet étage, le fumoir est un lieu de détente et de divertissement, une véritable oasis orientale : ses mocarabes multicolores en plâtre au plafond reproduisent des palmiers avec des grappes de dattes et les murs sont recouverts de carreaux de papier mâché avec leur finition polychrome d’origine dans les verts, les bleus et les ors. Sous les carreaux de papier mâché, les boiseries de cette pièce alternent carreaux ocre et bleu ciel, avec des roses rouges et jaunes peintes à l’huile au-dessus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2017. www.casavicens.org Photo Pol Viladoms

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2017. www.casavicens.org Photo Pol Viladoms

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

© Casa Vicens Gaudí, Barcelona 2019. www.casavicens.org Photo David Cardelus.

La salle à manger est également à cet étage. C’est une pièce dans laquelle l’architecture et la décoration, les meubles en bois originaux conçus par Gaudí lui-même, une collection de 32 peintures de Francesc Torrescassana, des motifs végétaux sur les murs, le plafond et la cheminée, recouverts de carreaux de céramique, forment une véritable œuvre d’art. De la salle à manger, les visiteurs pénètrent dans le porche couvert, avec une fontaine en marbre pour rafraîchir cet espace.

Casa Vicens, Carrer de les Carolines, Barcelone, Espagne

Publicité

Tous nos adresses

Publicité