Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Sylvie Dejardin

11 April 2024

Santé du foie

L’Éventail – Quelles sont les principales fonctions du foie ? Comment savoir si celui-ci est trop sollicité ? Et qu’est ce qui doit attirer notre attention ?
Amandine De Paepe – Le foie, souvent associé à la consommation d’alcool, joue en réalité un rôle bien plus vaste et crucial dans notre organisme. Cet organe essentiel agit comme un réservoir d’énergie, stockant le glycogène issu de la consommation des féculents, et joue un rôle central dans notre métabolisme. Au cœur de la gestion des graisses et des hormones, il contribue à la détoxification de l’organisme. Il assure également le stockage des vitamines et minéraux nécessaires à notre santé.

Amandine De Paepe

Amandine De Paepe © Buro Bonito

Il était une foie par Amandine De Paepe

Il était une foie par Amandine De Paepe, Éd. Borgerhoff & Lamberigts, janvier 2024, 208 p.

Cependant, malgré son importance, les signes d’une sollicitation excessive du foie ne sont pas toujours évidents dans les analyses sanguines standards. Une glycémie normale peut masquer des dysfonctionnements. Il est donc crucial de prêter attention à d’autres symptômes qui pourraient indiquer une surcharge hépatique, tels que des insomnies, des réveils nocturnes, de l’acné, des difficultés à perdre du poids, une résistance à l’insuline, des déséquilibres hormonaux, des sueurs nocturnes ou une envie constante de sucre. La qualité de la peau peut également refléter l’état de santé du foie, tout comme une fatigue chronique ou un manque d’énergie, signalant que le corps privilégie l’utilisation du sucre au détriment des graisses, ce qui peut mener à la prise de poids et à un ralentissement du métabolisme.

Il est important de noter que même les personnes de corpulence normale peuvent souffrir d’un foie surchargé. Face à ces symptômes, il est essentiel de chercher la cause sous-jacente plutôt que de se contenter de traiter les signes apparents. Des conditions telles que la NASH (stéatose hépatique non alcoolique) et la NAFLD (maladie du foie gras non alcoolique) sont de plus en plus courantes et méritent une attention particulière. En somme, le foie est un acteur majeur de notre bien-être, dont les dysfonctionnements peuvent se manifester de manière subtile. Une approche attentive et globale de la santé est nécessaire pour préserver ses nombreuses fonctions vitales.

– Votre livre propose des conseils pour adapter notre routine quotidienne. Pourriez-vous partager plusieurs ajustements simples à mettre en œuvre dès aujourd’hui pour soutenir la santé du foie ?
– Réduisez tout d’abord votre consommation de féculents et de sucre en évitant, par exemple, les jus de fruits et sodas. Privilégiez une alimentation riche en légumes colorés, en protéines de bonne qualité et en bonnes graisses, comme celles trouvées dans le poisson gras et les huiles riches en omégas 3. Un verre de jus de citron le matin peut dynamiser votre foie, tandis que manger lentement et consciemment aide à une meilleure digestion. Intégrer une activité physique régulière contribue à une meilleure gestion des sucres. Il est scientifiquement prouvé que le sport impacte très positivement la santé en général et celle du foie en particulier. Alternez entre des exercices courts et de haute intensité avec des exercices moins intenses et de plus longue durée. Enfin, la gestion du stress est un pilier central de la santé hépatique. Le cortisol, l’hormone du stress, peut affecter négativement votre glycémie et entraver vos efforts de perte de poids. Trouver des méthodes pour réduire le stress, comme la méditation, peut avoir un impact significatif sur la santé de votre foie et votre bien-être global.

– Vous parlez de la vitamine B12, pourquoi elle si importante ? Quels compléments conseillez-vous pour soutenir l’activité du foie ?
– Une alimentation équilibrée peut ne pas suffire pour couvrir tous nos besoins nutritionnels, notamment en vitamine B12, dont l’absorption dépend de l’acidité de l’estomac, souvent réduite par le stress. Cela peut induire des carences, rendant parfois nécessaire une supplémentation. Le glutathion, un antioxydant essentiel, peut également être épuisé par le stress et d’autres facteurs comme l’alcool ou certains médicaments. D’autres compléments, tels que la vitamine D, la coenzyme Q10 et l’acide folique, peuvent être bénéfiques. Une démarche basée sur des analyses précises permettra d’identifier les carences spécifiques et d’ajuster la supplémentation de manière personnalisée et adéquate. Choyer son foie, c’est le secret pour retrouver une énergie positive et durable.

Costumés de Venise 2024 aux jardins d'Annevoie

Arts & Culture

Belgique, Anhée

Du 18/05/2024 au 20/05/2024

Informations supplémentaires

Livre

Il était une foie par Amandine De Paepe, Éd. Borgerhoff & Lamberigts, janvier 2024, 208 p.

Publicité

Tous les articles

Publicité