Inscrivez-vous à notre newsletter

France, Chantilly

Du 04 juin 2022 au 10 octobre 2022

Tête de cerf percée d'une flèche ©BNF

Tête d'homme à la barbe ©RMN-Grand Palais musée des château de Malmaison et Bois-Préau - Gérard Blot

Tête d'homme à la barbe ©RMN-Grand Palais musée des château de Malmaison et Bois-Préau - Gérard Blot

Un rassemblement inédit de plus de 200 feuilles marquées du célèbre monogramme du peintre-graveur, mais aussi signées d’autres grands noms de la gravure de la Renaissance.

C’est ainsi, au fil d’une série de confrontations, que l’on redécouvre l’œuvre de Dürer au milieu de ses contemporains : Andrea Mantegna et Martin Schongauer – dont il reprend les paysages rocheux et les effets de drapés ; Jacopo de’Barbari, qui l’admira autant qu’il l’influença ; de même que Raphaël – qui suspendait ses gravures au mur de son atelier ; Léonard de Vinci – dont il reproduisit les études d’Entrelacs, tandis que certaines peintures de roches et de racines de Léonard semblent lui avoir été empruntées…

Saint Eustache, vers 1501 ©RMN-Grand Palais Domaine de Chantilly-René-Gabriel Ojéda

Saint Eustache, vers 1501 ©RMN-Grand Palais Domaine de Chantilly-René-Gabriel Ojéda

Le Monstre marin (L’Enlèvement d’Amymoné), vers 1498 ©RMN-Grand Palais Domaine de Chantilly-René-Gabriel Ojéda

Le Monstre marin (L’Enlèvement d’Amymoné), vers 1498 ©RMN-Grand Palais Domaine de Chantilly-René-Gabriel Ojéda

Dans ce jeu d’influences réciproques favorisées par la circulation des gravures à travers toute l’Europe, Lucas de Leyde donne à voir la même recherche constante des effets picturaux que son aîné. Marcantonio Raimondi, quant à lui, poussa l’admiration jusqu’à la contrefaçon, allant jusqu’à reprendre le monogramme de Dürer dans la série de La Vie de la Vierge copiée d’après le maître. Citons enfin, Hans Baldung Grien, collaborateur et suiveur « inspiré ».

Le génie du trait

Ce qui frappe le plus dans cette confrontation, c’est le génie du trait de Dürer. “Un trait inégalé et jamais surpassé”, selon Mathieu Deldicque, co-commissaire de l’exposition, admirant le “dynamisme de la narration”, ici, dans “l’affaissement du Christ” portant la Croix, le “mouvement des ténèbres” ou l’effet de sfumato, là, dans la “nature lacérée” ou une musculature acérée…

La virtuosité de l’artiste qui parvient à allier monumentalité et méticulosité, à traduire la vigueur des flots et le souffle des vents, à donner vie aux plantes et aux animaux, et à traduire les plus subtiles variations lumineuses, est prodigieuse, explique le nouveau directeur du musée Condé : “L’extraordinaire variété de tailles – parallèles, obliques, croisées, pointillées… – donnent des nuances de noirs et de gris sans pareil.

Cigogne © Musée d'Ixelles

Cigogne © Musée d'Ixelles

“Celui qui veut devenir peintre […] doit copier les bons maîtres jusqu’à obtenir une main libre”, écrivait en 1509 le futur peintre de la cour de l’empereur Maximilien Ier de Habsbourg dans la préface de son Traité de peinture.

En couverture : Tête de cerf percée d’une flèche ©BNF

Château de Chantilly, Chantilly, France

Informations supplémentaires

Exposition

Albrecht Dürer
Gravure & renaissance

Dates

DU 4 juin au 2 octobre 2022

Horaire

Ouvert du lundi au dimanche de 10h à 18h.
Fermé le Mardi.

Adresse

Château de Chantilly
60500 Chantilly, France

Billeterie

Publicité

Tout l'agenda