France, Chaumont-sur-Loire

Du 02 avril 2022 au 06 novembre 2022

Les Bulbes fertiles, une oeuvre collective réalisée à base de bois de cagettes. © Eric Sander

Cette édition anniversaire est marquée par trois nouveautés : l’ouverture d’une galerie digitale dans une aile du château, avec une création numérique inaugurale confiée à l’artiste Davide Quayola revisitant la touche impressionniste en de troublants Effets du soir synthétiques ; l’ouverture d’un hôtel dans un ancien corps de ferme, Le Bois des Chambres, et le lancement de rencontres mensuelles, Les Conversations sous l’arbre, autour de l’art, du paysage, de la nature et de l’environnement. Autant d’initiatives propres à augmenter le succès du lieu qui attire déjà chaque année jusqu’à 500 000 visiteurs…

Retour aux racines, une réalisation de Julien Truglas, Giulia Pignocchi et Alan Douchet, imitant l’architecture racinaire d’un arbre centenaire. © Eric Sander

Retour aux racines, une réalisation de Julien Truglas, Giulia Pignocchi et Alan Douchet, imitant l’architecture racinaire d’un arbre centenaire. © Eric Sander

Blue Polyvitro Crystals, une sculpture de Dale Chihuly de 3 mètres de haut. © Eric Sander

Blue Polyvitro Crystals, une sculpture de Dale Chihuly de 3 mètres de haut. © Eric Sander

Installation Le Jardin des Hypothèses, de Bernard Lassus. © Eric Sander

Installation Le Jardin des Hypothèses, de Bernard Lassus. © Eric Sander

Le Jardin des Nuées qui s’attardent Carte Verte à Wang Shu © Eric Sander

Le Jardin des Nuées qui s’attardent Carte Verte à Wang Shu © Eric Sander

Pour ce qui concerne la nouvelle Saison d’art accueillant les créations et installations in situ d’une quinzaine d’artistes actuels, émergents ou de renommée internationale, on ne pourra passer à côté de la nouvelle folie crée par Miquel Barcelo pour le Parc historique, ou des trois sculptures monumentales (trois visages de bronze aux yeux clos) de Jaume Plensa accueillant les visiteurs dans la Cour de la ferme. Dans la Grange aux abeilles, les boursouflures “aux couleurs de ciel et d’argent” d’Evi Keller (née en Allemagne en 1968) nous montre l’artiste se rêvant alchimiste et tentant de transmuter la matière en lumière, tandis que dans la salle de la Cour à proximité de la Loire, les Jeux d’eau au jardin peints par Fabienne Verdier en faisant corps, par la gestualité, au tourbillonnement de l’eau, nous donnent à sentir “l’énergie en mouvement”. À la Galerie du Porc-Épic et à la Tour du Roi, on découvrira les délicates sculptures d’étamines, de brindilles ou de graines de Christiane Löhr.

En couverture : Les Bulbes fertiles, une oeuvre collective réalisée à base de bois de cagettes. © Eric Sander 

Informations supplémentaires

Saison d’art

Jusqu’au 30.10
Domaine de Chaumont-sur-Loire
478 Le Château
41150 Chaumont-sur-Loire, France
www.domaine-chaumont.fr

Festival international des Jardins

Jusqu’au 06.11
Domaine de Chaumont-sur-Loire
478 Le Château
41150 Chaumont-sur-Loire, France
www.domaine-chaumont.fr

Publicité

Tout l'agenda