Rédaction

21 June 2019

© Veerle Vercauteren

Grace à une première année et demi de préfiguration avant la naissance du musée Kanal-Centre Pompidou, Kanal Brut a réussi à trouver sa place, forcément atypique, dans notre paysage culturel. Plus qu'un musée, la Région bruxelloise, son instigatrice, l'a pensé comme un lieu de vie, ouvert sur son quartier. « Avant son lancement, beaucoup de gens me prédisaient l'impossibilité de mener un tel projet. Sur ce plan là, le Kanal est une réussite. Il existe ! Ces premiers mois, nous avons pu expérimenter et nous approprier l'espace, souligne Yves Goldstein, chargé de mission au sein de la Fondation Kanal. C'est un endroit au service de tous les bruxellois. Comme toute institution culturelle, c'est un objet en devenir, en perpétuelle construction

Défendre la création locale

Ces derniers mois, ce lieu à l'état brut de près de 35.000 m2 a su s'adresser à différents publics. 400.000 visiteurs sont venus le découvrir, dont 250.000 bruxellois. « Le Kanal ne sera jamais un musée comme les autres. Nous ne voulons pas seulement attirer les usuals suspects, mais toucher ceux qui ne veulent pas entrer dans un musée et qui considèrent que l'art ce n'est pas pour eux ». En témoignent les différentes collaborations avec des associations venues travailler en ses murs, dont le Freestyle Dance Lab, la Maison des Cultures de Molenbeek ou encore Urban Sketchers. Kanal Brut a aussi été le théâtre de plusieurs évènements majeurs, comme le défilé de fin d'année et de fin d'étude de l'école de La Cambre au début du mois de juin. Pour la première fois, les créations des 18 sections de l'école y seront exposées durant deux semaines. « C'est aussi cela Kanal. L'énergie et l'émulation y sont incroyables. »

© Kanal - Centre Pompidou

Apothéose artistique

Avant d'opérer sa mue, le Kanal fêtera dignement ses premiers mois de spectacles, expositions et installations grâce au Festival Kanal. Sur dix jours, il y en aura pour tous les goûts et pour tous les arts. Le coup d'envoi sera donné le 21 juin avec une fête de quartier pour marquer les 50 ans de la Maison de la Culture de Molenbeek. Des visites de quartier seront aussi organisées à prix réduit, les Fanfakids montreront l'étendue de leurs talents et Freestyle Lab donnera des ateliers hip hop. Dans la nuit du 29 au 30 se tiendra la Kanal Fabrik-nuit de la création où une série d'artistes investira l'ancien garage. « Au lieu d'être un lieu de contemplation, l'espace sera un lieu de production. Depuis sa création, il est au service des artistes et des créatifs de la ville », explique Yves Goldstein.

 
© Veerle Vercauteren

Plusieurs concerts, dont un live de Gas, créé par Wolfgang Voigt du label Kompakt, émailleront le festival. Ce dernier rendez-vous est aussi l'occasion de redécouvrir certaines des meilleures performances et installation accueillies depuis mai 2018, comme Meanwhile de Gaëtan Rusquet, Research d'Ola Maciejewska ou Sister Ship Live de Maxime Rossi. « Ce festival est un condensé de notre travail de ces derniers mois. C'est un feu d'artifice ! Il rend hommage à ceux qui font bouger Bruxelles », conclut Yves Goldstein. Toutes les expositions resteront accessibles durant la durée du festival et une vente aux enchères permettra à quelques heureux élus de s'offrir des objets du Garage Citroën. La réouverture du musée se fera, quant à elle, en 2023.

 
© Veerle Vercauteren
Festival Kanal
Programme
www.kanal.brussels/festival
www.facebook.com/events/kanal-festival
 

Publicité

Tous les articles

Publicité