Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Borromeo-Casiraghi: le mariage de l'été

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Beatrice, épouse de charme dans une une robe en dentelle de Chantilly ivoire d'une ligne très pure signée Armani Beatrice, épouse de charme dans une une robe en dentelle de Chantilly ivoire d'une ligne très pure signée Armani © Droits réservés

Le double mariage de Beatrice Borromeo et de Pierre Casiraghi marquera les annales du gotha pour son raffinement et son élégance...

Tout commença à Monaco où l'oncle du marié, Albert II, avait prêté le palais princier pour la cérémonie civile. Il fit ensuite organiser un pique-nique provençal dans les jardins aménagés par Florestan Ier. Alors que Pierre avait revêtu l'habit des cavaliers camargais, Béatrice avait troqué son ensemble de dentelle rose signé Valentino pour le costume traditionnel monégasque. Le soir, la princesse Caroline offrit un somptueux dîner à l'hôtel de Paris. Une fois encore, la jeune épouse avait choisi Valentino avec un modèle vaporeux rebrodé de paillettes. Le lendemain, les plus jeunes firent la fête au Yacht Club de Monte-Carlo en dévalant à toute allure les nombreux toboggans.

 

La-fete-continue-eventail-borromeo-web
© Droits réservés

 

 

Une semaine plus tard, près de 450 invités étaient attendus pour un dîner dans les jardins d'Isola Madre, une des îles que possède la famille sur le lac Majeur. Le volet religieux des noces eut lieu sur l'isolino de San Giovanni et c'est Armani qui fut mis à l'honneur avec une robe en dentelle de Chantilly ivoire d'une ligne très pure. Le soir venu, près de 600 convives furent amenés par bateau à la forteresse d'Angera, propriété de la famille de la mariée surplombant le lac depuis le XVe siècle. Si Albert et Charlène étaient absents, la princesse Caroline, en Chanel haute-couture ouvrait la marche, escaladant les degrés menant du débarcadère à l'antique château. La princesse Stéphanie et ses enfants, la princesse Alexandra de Hanovre et son demi-frère Christian, le prince Félix et la princesse Claire de Luxembourg, les princes-héritiers de Norvège, le prince Amadeo de Belgique et son épouse, la princesse Marie-Gabrielle de Savoie, les princes Antoine et Christian de Fürstenberg, des personnalités du monde des affaires et de la mode formèrent la plus chaleureuse des escortes aux époux, arrivés sur une embarcation ancienne ornée de roses blanches. Béatrice, éblouissante en Armani privé, avait adopté un look, qui pour certains, évoquait l'inoubliable Grace Kelly. Longtemps, on se souviendra de ce mariage conte de fée qui a marqué les esprits.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie