Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

31 October 2022

Le Roi qui a passé les troupes en revue a été ensuite convié avec son épouse à un déjeuner au palais présidentiel où l’on procéda à un échange de décorations et de cadeaux : un vélo électrique lituanien pour le Roi, une bougie parfumée, un service en Val Saint-Lambert et des pralines pour le couple présidentiel. La Reine portait un ensemble gris-bleu et rose signé Armani privé et avait épinglé une nouvelle broche.

© Photo Philip Reynaers/Photonews

Pendant que les deux chefs d’état s’entretenaient en privé, Madame Diana Nausediene a guidé la Reine au musée juif, témoin de l’importance de la communauté en Lituanie et à Vilnius, surnommée autrefois la Jérusalem du Nord. L’après-midi, le couple royal a rendu hommage aux victimes des deux guerres au cimetière d’Antalkanis. Le soir, un dîner de gala était organisé au palais des grands-ducs de Lituanie, un plongeon dans l’histoire qui n’était pas sans rappeler les origines lituaniennes des familles Komorowski et Sapieha dont descend la reine Mathilde.

© Frédéric Andrieu/Bestimage/Photo News

Pour l’occasion, l’intéressée portait une robe cape imaginée par la maison Natan et un diadème de la maison Wolfers. Au menu : quenelle de ricotta sur tomate et huile de truffe, bar grillé avec son pickles de pommes et de poires, sauce sésame, suivi d’une pièce de bœuf lituanien maturé, accompagné d’un gratin de pommes de terre et d’une sauce au vin rouge, et ensuite d’un gingerbread, avec une glace aux amandes arrosée de miel.

© Dirk Waem/Photonews

Le lendemain, après une matinée consacrée à la coopération commerciale et à la découverte du département des sciences et des technologies de l’université de Vilnius, les souverains furent guidés dans la vieille ville par le président et son épouse, faisant notamment une halte à la porte de l’aurore, renommée pour renfermer, dans la partie supérieure l’icône d’une vierge polonaise protectrice recouverte d’or. Ont suivi la visite de l’église Sainte-Thérèse ou encore celle de l’église Saint-Michel dont le musée conserve un trésor enfoui durant la guerre et redécouvert en 1985, lors de travaux. Un moment très particulier quand le couple royal a posé devant le tombeau d’un seigneur Sapieha, ancêtre de la Reine. La journée se termina par un concert de retour de l’orchestre de La Monnaie, offert par les souverains. Le troisième et dernier jour, le roi Philippe s’est rendu dans un camp de manœuvres frontalier chapeauté par l’OTAN où œuvre l’armée belge, une occasion pour le monarque de saluer une nouvelle fois le travail apprécié des militaires belges.

Photo de couverture © Frédéric Andrieu/Bestimage/Photo News

Publicité

Tous les articles

Publicité