Inscrivez-vous à notre newsletter

Rédaction

10 October 2022

Cette exceptionnelle dispersion intervient alors que l’une des branche de la famille Al Thani  s’est défaite de l’hôtel Lambert, au profit du flamboyant homme d’affaires français Xavier Niel (tout au long de sa riche histoire, l’hôtel est toujours resté aux mains de privés). Propriétaire de ce prestigieux immeuble depuis 2007, Son Altesse Cheikh Hamad bin Abdullah Al Thani et sa famille avaient entrepris de colossaux travaux de restauration du bâtiment visant, avec succès, à lui rendre son ancienne gloire… voir au-delà.

© Sotheby's

À l’origine, cette somptueuse demeure privée, commanditée par le baron Jean-Baptiste Lambert de Torigny en 1640, avait été décorée par les meilleurs artistes de l’époque. Le chantier de construction accueillit donc l’architecte Louis Le Vau (à qui l’on doit aussi le château de Vaux-le-Vicomte et une partie du château de Versailles) et les peintres Charles Le Brun et Eustache Le Sueur. Depuis, il a hébergé diverses familles illustres : du prince polonais Adam Jerzy Czartoryski et de ses descendants, au baron de Redé (qui a organisé son légendaire Bal Oriental en 1969) jusqu’aux Rothschild. Des sommités, des artistes, des écrivains et des compositeurs (citons Voltaire, Delacroix, Chopin et Balzac, entre autres) se sont réunis dans ses somptueux salons. Tous ont contribué à la riche histoire culturelle de l’Hôtel Lambert.

Depuis l’arrivée de la famille Al Thani, les murs dorés et les plafonds décorés de fresques abritent l’une des plus grandes collections privées d’arts décoratifs jamais réunie et sûrement la plus grande jamais mise aux enchères au cours des cinquante dernières années. Toutes les pièces qui constituent ce trésor ont été acquises spécifiquement par les Al Thani pour l’Hôtel Lambert.

© Sotheby's

© Sotheby's

La sélection qui sera proposée chez Sotheby’s comprend plusieurs collections extrêmement importantes. Parmi elles, le mobilier français tient une place toute particulière, notamment grâce à des réalisations d’André-Charles Boulle, Bernard van Risenburgh, Hertaut et Adam Weisweiler.

© Sotheby's

© Sotheby's

Ce sera également l’occasion de voir aussi la plus grande collection de vases Louis XV et Louis XVI montés en bronze doré jamais montrée depuis le XVIIIe siècle. Un peu dans l’esprit des cabinets de curiosités, l’hôtel Lambert renferme une collection inégalée de pièces d’art d’artisanat d’art en en cristal de roche, pierres dures, nautile, argenterie et vermeil. D’autres salles présentent un ensemble extrêmement rare d’émaux de Limoges et de majoliques italiennes, ainsi qu’une somptueuse exposition de bijoux anciens et d’objets de vertu. Une somptueuse collection d’argenterie française et anglaise incarne le raffinement de l’art de la table. Des peintures de maîtres anciens, des tapisseries et des tapis luxueux s’ajoutent à ces intérieurs splendides.

© Sotheby's

© Sotheby's

© Sotheby's

© Sotheby's

© Sotheby's

© Sotheby's

Il faudra bien quatre ventes distinctes et successives à Sotheby’s pour disperser l’entièreté de ce trésor patrimonial : « Chefs-d’oeuvre », le 11 octobre, « Kunstkammer », le 12 octobre, « À travers l’Hôtel Lambert », le 13 octobre et « Les Arts de la table », le 14 octobre, pour terminer. Cette série de ventes aux enchères représente une occasion rare de visiter virtuellement les coulisses de cette maison emblématique.

Photo de couverture : La Galerie d’Hercule, au sein de l’Hôtel Lambert, a été décorée par le peintre Charles Le Brun © Sotheby’s

Informations supplémentaires

Sur internet

Publicité

Tous les articles

Publicité

Tous les annonces