Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Lumineuse sérénité à Saint-Jean-Cap-Ferrat

  • Rédigé par Christian Kaufmann
1 avis
Sharing on Facebook
Lumineuse sérénité à Saint-Jean-Cap-Ferrat © Frederic Ducout

Située au cœur de la presqu'île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, petit bourg prestigieux de la Côte d'Azur, la villa est entourée d'une végétation fertile typique de la région méditerranéenne.

La lavande, le romarin et la sauge sont trois des figures emblématiques qui ont donné naissance au projet de décoration d'intérieur fait de mélanges équilibrés et ont inspiré les décorateurs Simone Ciarmoli et Miguel Queda, qui ont voulu dévoiler à travers ce projet résidentiel non seulement la vitalité de la flore azuréenne, mais surtout la valeur de la lumière qui déborde le long de la côte.

 

Les décorateurs Simone Ciarmoli et Miguel Queda © Frederic Ducout

 

La recherche des textiles s'est ainsi penchée sur les tons délicats de la lavande, le vert tendre de la sauge, les couleurs intenses du bougainvillier fleuri. L'espace domestique s'étend sur une surface de 1200 m2 et se développe autour d'un corps principal central avec deux dépendances limitrophes pour les hôtes, immergées dans le jardin fleuri.

 

© Frederic Ducout

 

Au rez-de-chaussée de la maison principale se trouvent le salon et la salle à manger, ainsi qu'une cuisine spacieuse et un studio.
Deux grands canapés dans les tons du lin pâle mènent le salon, et sont combinés aux fauteuils vintage d'Osvaldo Borsani, en bleu et vert sauge. Deux tables basses d'Annibale Colombo, célèbre ébéniste italien, désignent par leurs proportions généreuses, un sens du luxe contemporain.

 

Meubles en chêne et toile de lin, design Ciarmoli Queda, produit par Annibale Colombo. Fauteuils vintage, tissu Rubelli. Tables basses en verre et fer par Objet Insolite. Lampadaires par Objet Insolite. Canapés fabriqués en Italie. Peinture sur feutre de Marco Basta © Frederic Ducout 

 

Le hall d'entrée se développe en hauteur. Trois grandes lampes sphériques restent suspendues en pleine lune. Sur le côté, deux consoles avec deux grands miroirs encadrés en corten accueillent les invités et magnifient l'espace. Les vases décoratifs de Murano font partie de la collection "Essentials" conçue par Simone Ciarmoli et Miguel Queda eux-mêmes. Au centre du hall d'entrée se trouve le pouf rond généreux de la collection Elementi d'Annibale Colombo, qui s'harmonise avec le pavage en marbre.

 

 
Lustre Moon, Davide Groppi. Pouff Capitonnè, design Simone Ciarmoli e Miguel Queda, velours Rubelli . Table ronde Pablo en chêne blanchi, design Simone Ciarmoli e Miguel Queda, produit par Annibale Colombo. Consolle en chêne naturel, design Simone Ciarmoli e Miguel Queda, produit par Annibale Colombo Vases Murano - Limoniera, Giove, Ira e Pomona - design design Simone Ciarmoli e Miguel Queda. Lustre en verre de Murano, produit par Seguso. © Frederic Ducout

 

Une superposition de planchers dévoile un projet d'aménagement intérieur fait de combinaisons gracieuses, de couleurs et de matériaux qui transportent le regard depuis l'entrée sur une grande table ronde centrale, ornée d'un lustre de verre de Murano qui définit deux espaces dans une vaste et unique atmosphère de vie.

Dans le premier salon, des meubles en chêne (Annibale Colombo) encadrés de tissus de lin sont suspendus comme des peintures au mur et abritent une large collection de vases en céramique des années 50. Les tapis, conçus spécialement pour les espaces de vie, s'inspirent des anciens paniers tissés typiques du sud de la France et ont été réalisés en laine et lin par Ferreira de Sà, importante entreprise portugaise.

 

© Frederic Ducout

 

Dans le deuxième salon, la cheminée en pierre lisse est confinée par deux consoles Annibale Colombo en chêne naturel, et se caractérise par un cadre intérieur unique. Sur la table basse centrale se trouvent des objets précieux tels que des feuilles en verre de Murano coloré, un plateau rouge Hermès et des tasses à thé de Rosenthal.
Le miroir rond en bois est fini à la feuille d'or et est une reproduction d'un de 1800, produit par Pozzoli. Tableaux de Louis Cane, artistes français.

 

© Frederic Ducout

 

La salle à manger est intensifiée par les couleurs du bougainvillier : la couleur orange douce des murs continue sur les chaises de salle à manger contemporaines garnies de velours de lin de Rubelli, avec des bases exclusives en bronze poli.

 

© Frederic Ducout

 

La cuisine spacieuse a été pensée, avec son îlot central, pour garantir le confort et de nombreux comptoirs. La répartition de l'espace avec deux éviers latéraux facilite la performance du chef cuisinier de la maison.
Les couleurs sont délicates et naturelles, la table à manger en chêne naturel avec une base en bronze assure l'intimité pour un repas familial du matin.

 

© Frederic Ducout

 

Un escalier en fer forgé relie le rez-de-chaussée aux zones nocturnes du premier étage, où la famille se repose dans les quatre chambres où les couleurs et les meubles ont été choisis pour donner un sentiment de paix et de tranquillité.

 

© Frederic Ducout 

 

Les espaces extérieurs sont complétés par une immense piscine qui est reliée à celle de l'intérieur.

 

© Frederic Ducout
© Frederic Ducout 

 

À l'extérieur, il s'étend dans le jardin fertile comme s'il atteignait la mer. 

Rédigé par Christian Kaufmann