Olivia Roks

25 October 2019

© Big Mamma Group

Ils s'appellent Bellezza, Felicita, Pink Mamma ou encore Ober Mamma... Ce sont tous des restaurants italiens, ils font salle comble tous les soirs, arborent une carte à prix doux, des serveurs souriants, des produits de qualité et font tous partie du groupe Big Mamma lancé par deux jeunes entrepreneurs parisiens sortis de HEC, Tigrane Seydoux et Victor Lugger, aujourd'hui 35 ans. Rencontre exclusive.

  

Eventail.be - Comment est née l'idée du groupe Big Mamma ?
Tigrane Seydoux et Victor Lugger - Nous avions envie de créer des lieux uniques où partager notre passion pour la cuisine italienne. On s'est dit qu'on allait rassembler la fête, les bons produits, une atmosphère magique et la générosité de la cuisine italienne autour d'une table. On s'est rendu compte que tous ces éléments n'étaient pas encore réunis en un seul et même lieu à Paris, qu'on ne retrouvait cela que lors de nos voyages en Italie. Alors on s'est lancés, car si l'aventure nous plaisait, on ne serait certainement pas les seuls...

Tigrane Seydoux et Victor Lugger
© Fabien Breuil

- Sur quelles bases et valeurs les restaurants du groupe ont été conçus ?
- L'objectif que l'on partage avec toute la team au quotidien est de faire en sorte que chaque personne qui passe la porte de nos trattorias passe le meilleur moment de sa journée. C'est sur cette volonté que nous avons construit nos restaurants. Une sélection d'incroyables produits de petits producteurs italiens, des recettes authentiques twistées à notre sauce, une atmosphère et un design ultra chaleureux... Tout nourrit cette envie d'offrir un moment super agréable à nos clients.

La salle du restaurant Pink Mamma
Pink Mamma © Big Mamma Group

- La cuisine varie-t-elle d'un restaurant à l'autre ? Certains établissements ont leurs spécialités ?
- Chacune de nos trattorias est différente, avec sa propre carte, sa propre déco, son propre esprit. La spécialité de Pink Mamma, c'est la fiorentina, une viande au grill préparée dans la règle de l'art, comme à Florence, dans un resto sur 4 étages et une verrière. À Mamma Primi, on s'est éclaté en explorant les primi piatti pour proposer une folle carte de pâtes fraîches dans une déco végétale dans le quartier des Batignolles. Ou encore pour La Felicità, nous avons créé un food market de 4.500 m2 avec 8 cuisines, 3 bars, une programmation musicale et des évènements tout au long de l'année...

La facade du restaurant Gloria à Paris
© Big Mamma Group

- Parmi vos dix établissements, quels sont les plats les plus appréciés ?
- Impossible de ne pas mentionner la fameuse pâte à la truffe, un grand classique que les clients adorent. Certainement parce que c'est un plat ultra généreux, gourmand et sublimé par une truffe venant du Molise. Nos produits bruts qui viennent tout droit de nos producteurs italiens ont également beaucoup de succès, notamment la stracciatella fumée. Enfin, nos pizzas napolitaines cuites au four à bois remportent aussi un franc succès.

Une pizza et des pâtes de chez Big Mamma
© Big Mamma Group

- Qu'est-ce qui selon vous fait l'immense succès de vos établissements ?
- On se dit que ce que les gens aiment trouver chez nous, c'est avant tout une cuisine généreuse, authentique, servie avec le sourire, dans des lieux chaleureux et à des prix accessibles. C'est très certainement ces éléments qui font que nous avons la chance de recevoir tant de personnes chaque jour. Peut-être que la passion qui nous anime et la sincérité que l'on met dans tout ce que l'on fait contribuent aussi à cet enthousiasme...

La salle du Circo Poppolare à Londres
La salle, féérique du petit dernier du Big Mamma Group : le Circo Popolare, dans le quartier branché de Soho, à Londres © Big Mamma Group

- Aujourd'hui, vous avez 10 restaurants répartis entre la France et tout récemment Londres. Quels sont vos futurs projets ? Un nouveau pays ou ville à conquérir ?
- Nous avons 10 restaurants en tout : 7 trattorias et 1 Food & Teuf Market (La Felicità) à Paris, La Bellezza à Lille et 2 trattoria à Londres. Pour le moment, nous restons très concentrés sur ces adresses et notamment notre dernière trattoria, Circolo Popolare qui a tout juste ouvert en juin, dans le quartier de Soho, à Londres.

- Et la Belgique ? Pourriez-vous un jour y pointer le bout du nez ? Est-ce un marché intéressant ?
Ce n'est pas dans nos projets pour le moment, mais nous sommes toujours prêts à nous lancer dans de nouveaux défis!

Publicité

Tous les articles

Publicité