Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

L'Old Course de St. Andrews

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
L'Old Course de St. Andrews © DR

La ville écossaise de de St. Andrews est considéré comme le berceau du golf. Son Old Course a sacré les plus grands champions à travers les temps, tandis que les joueurs du monde entier s'y rendent en pèlerinage, le petit pont du trou n°18 étant un passage obligé pour tout golfeur confirmé.

The Old Course est le parcours auquel tous les golfeurs du monde rêvent de se mesurer au moins une fois dans leur vie. Non pas qu'il soit particulièrement beau, mais parce qu'il s'agit du golf à l'état pur et chargé d'histoire, tel qu'il a été inventé par les Anglo-Saxons.

À l'origine, ce terrain était la propriété des habitants de St. Andrews, qui pouvaient y pratiquer toutes sortes de jeux, un état de fait avéré depuis le XIIe siècle. Ce bout de terre en bord de mer n'était alors qu'une zone de dunes couvertes de touffes d'herbe, impropre à la culture. Selon les écrits, on a commencé à y jouer au golf (ou plutôt à taper sur une balle avec une canne) au XVe siècle. Un jeu devenu très vite populaire, à tel point que le roi Jacques II d'Écosse dut l'interdire, afin d'inciter les jeunes à pratiquer d'autres jeux comme le tir à l'arc, plus utile en temps de guerre avec les Anglais. Cette interdiction fut levée en 1502 par Jacques IV d'Écosse, lui-même golfeur invétéré.

De 98 à 195 livres sterlings
L'Old Course n'a jamais été conçu par un architecte de golf, mais par les pratiquants eux-mêmes. Seul Old Tom Morris, joueur et jardinier de son état, a tracé en 1863 les contours définitifs du parcours actuel, avec ses sept immenses greens "doubles", utilisés pour deux trous différents. Les règles, inventées au fur et à mesure, ont quant à elles été fixées en 1754 par le Royal & Ancient Golf Club de St. Andrews.

St. Andrews compte sept parcours, gérés par un organisme public. À savoir la Saint Andrews Links Trust, qui gère plus de 250 000 parties par an, dont près de 50 000 pour le seul Old Course. Celui-ci reste donc relativement accessible (195 £ en haute saison, 98 £ en basse saison en 2021), même si les membres des clubs de St. Andrews gardent la priorité et qu'il faut de préférence jouer également un ou deux autres parcours dans un "package" pour obtenir son tee-time. Un système de tirage au sort (daily ballot) a également été mis en place pour quelques départs matinaux à l'adresse des joueurs s'inscrivant deux jours avant leur arrivée. Un système très "scottish"...

112 bunkers pots
Quoi qu'il en soit, vous ne regretterez pas votre entrée dans le "saint des saints", après avoir contemplé la façade du Royal & Ancient Golf Club située en bordure de l'Old Course. Le British Golf Museum, ouvert en 1990, est situé juste derrière cette vénérable institution. Vous pourrez y apprécier l'évolution technique et technologique du sport, en admirant notamment les cannes en bois de nombreux champions du XXe siècle, dont celles de l'Américain Bobby Jones.

Dans ce cadre, l'Old Course peut être considéré comme une pièce de musée à ciel ouvert ! Y frapper votre première balle sur le tee n°1 ne peut que vous donner des frissons. Le poids de l'histoire vous tombera en effet sur les épaules au moment de consulter l'heure sur l'horloge. Et ce, même si le départ n'est pas très compliqué sur ce court par 4, via un fairway de... 90 mètres de large ! Mais dès le deuxième coup, en approche de ce green précédé d'un bras d'eau en zigzag, vous serez déjà en difficulté, d'autant plus si le vent est de la partie.

Outre les sept doubles greens, qui permettent de réaliser parfois un putt de plus de 50 mètres entre les trous 3 et 16, les bunkers pots écossais sont particulièrement piégeux. Il y en a au total 112 (!) sur les fairways et autour des greens, dont le célèbre "Hell Bunker" de trois mètres de profondeur au trou n°14 et le "Road Bunker" qui attire les balles comme des aimants devant le green du trou n°17. Dans ces conditions, le dernier trou sera vécu comme la consécration, avec le passage sur le célèbre Swilcan Bridge en point d'orgue.

Woods et Nicklaus à deux reprises

Ce n'est pas pour rien que ce parcours a sacré des champions d'exception lors du British Open qui s'y déroule une fois tous les cinq ans. À l'instar de Sam Snead, Bobby Jones, Jack Nicklaus (à deux reprises), Seve Ballesteros, Nick Faldo ou Tiger Woods (à deux reprises). L'Américain Zach Johnson est le dernier à s'y être imposé, alors que l'édition 2020 a été annulée pour cause de crise sanitaire.

À noter qu'à l'exception des compétitions professionnelles, le dimanche est le jour de fermeture de ce parcours public, greens et fairways étant alors foulés respectueusement par les promeneurs et amateurs de pique-nique. Le parcours à l'état pur, dans le respect des traditions écossaises.
L'Old Course est ainsi l'un des premiers links, terme qui désigne, à l'origine, les parcours imaginés entre la mer et les surfaces cultivables, fréquentés principalement par les bergers. Loin, très loin de l'image bourgeoise du golf actuel et de ses parcours contemporains coûtant plusieurs millions de dollars.

Old Course de St. Andrews
Écosse
www.standrews.com

Informations supplémentaires

  • Location: Écosse
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie