Belgique, Bruxelles

Du 08 juin 2022 au 01 janvier 2023

Emmanuelle Leblanc, Arche, 2022 © Liaigre

Mélanie Berger, Composition (gf2), 2022 © Liaigre

Mélanie Berger, Composition (gf2), 2022 © Liaigre

L’organisation de la luminosité dans les différents espaces de vie est au centre de chaque projet architectural. Une sélection d’oeuvres est présentée dans les différents espaces de cet hôtel particulier au 57 boulevard de Waterloo renouvelant la lecture d’un intérieur aménagé par le studio Liaigre.

Mélanie Berger (1979 – France) recherche dans sa pratique à saisir le mouvement, à en capturer l’essence. Dans la série Ghosts, le kaolin qu’elle utilise crée des présences lumineuses au sein de l’aquarelle. Avec les oeuvres au crayon, elle travaille sur la relation entre surface et profondeur dans le dessin.

Le travail de Simon Deppierraz (1984 – Suisse) s’inscrit dans un intérêt pour les dualités, l’équilibre entre des forces opposées et pour les systèmes structurels. Dans la série de dessins Auxochromes et Rimanenza, il tisse des lignes de couleurs différentes et provoque des phénomènes optiques.

Feuille d’acier inoxydable peint en blanc, Undula de Mar a Fortunatović (1987 – France) semble disparaître dans l’espace d’exposition. À la recherche de l’inframince, sa surface révèle une certaine tension entre l’absence et la présence.

Avec le triptyque Untitled (Immanuelkirschstrasse)Takahiro Kudo (1984 – Japon) a capturé à l’aide de réactifs photosensibles l’espace de son atelier berlinois : une fenêtre ouverte et un mur encore vide.

Emmanuelle Leblanc Diffuse, Vert de Cuivre, 2022

Emmanuelle Leblanc Diffuse, Vert de Cuivre, 2022 © Liaigre

Évoluant entre abstraction iconoclaste et culture ornementale, les peintures d’Emmanuelle Leblanc (1977 – France) offrent au spectateur une expérience sensible et méditative. Les couleurs sont habitées par l’onde de la lumière : elles vibrent, elles muent.

Mêlant avec humour les thématiques écologiques et artistiques, Roman Moriceau (France– 1976) joue des faux-semblants avec Filtered. Cette composition « abstraite » est la photographie argentique d’un paysage, prise à l’aide d’un appareil dont l’objectif a été occulté par des sacs en plastique coloré. L’oeuvre Mono no Aware, dont le titre évoque le concept japonais de sensibilité à l’éphémère, est l’ultime empreinte de fleurs obtenue avec des fumigènes de couleurs.

Les artistes sont représentés par le Galerie Archiraar, 31a rue de la Tulipe, Ixelles. Fondée en 2012 par l’architecte Alexis Rastel, la galerie représente des artistes internationaux de la génération émergente.

Liaigre Bruxelles, Boulevard de Waterloo 57, 1000 Bruxelles, Belgique

Informations supplémentaires

Exposition

In Silence Colours

Dates

à partir du 8 juin 2022

Adresse

Showroom Liaigre
57 Boulevard de Waterloo
1000 Bruxelles, Belgique

Publicité

Tout l'agenda