Inscrivez-vous à notre newsletter

Pays-Bas, La Haye

Du 02 avril 2022 au 25 septembre 2022

Piet Mondrian, Victory Boogie-Woogie, 1942-1944, huile sur toile.

Piet Cornelis Mondriaan, dit Mondrian, est né à Amersfoort, aux Pays-Bas, le 7 mars 1872. Après une éducation protestante stricte, il entre à l’académie des Beaux-Arts d’Amsterdam en 1892. À cette époque, il peint surtout des paysages qui évoluent du réalisme, dans la tradition de l’École de La Haye, vers l’impressionnisme, le pointillisme et le fauvisme. Le tableau Avond (“Soirée”, 1908) évolue, quant à lui, vers une abstraction qui domine les formes du réel. C’est la première œuvre au sein de laquelle Mondrian se limite  à l’emploi des couleurs primaires – rouge, jaune et bleu.

La même année, l’artiste s’intéresse aux études philosophiques. En 1909, il rejoint la branche hollandaise de la Société théosophique d’Helena Petrovna Blavatsky, ainsi qu’un courant ésotérique, le mouvement anthroposophique de Rudolf Steiner. Ceci, allié à son éducation stricte, influence l’esthétique expressionniste des premiers œuvres non réalistes-impressionnistes de Mondrian. Blavatsky était convaincue que la spiritualité permettait de découvrir les règles sous-jacentes à l’ordre de la nature.

Composition avec lignes jaunes, 1933, Piet Mondriaan. © Kunstmuseum Den Haag

Composition avec lignes jaunes, 1933, Piet Mondriaan. © Kunstmuseum Den Haag

L’exposition Cubisme & tradition du Moderne Kunstkring au Stedelijk Museum d’Amsterdam (en 1911) est pour Mondriaan une révélation qui le conduit à une simplification extrême de son art, afin de construire finalement la grille de l’algorithme qui règle les forces de la nature. Son propre courant artistique, baptisé le “néoplasticisme”, réduit tout à des ronds, des triangles et des rectangles. À Paris, l’artiste change son nom en Mondrian, laissant tomber un “a”.

L’homme était un grand utopiste, en quête de valeurs universelles, comprenant une de bases des neurosciences : “On ne connaît la réalité que d’une façon indirecte par nos sens. Une esthétique essentielle est cachée en dessous de la réalité, comme une grammaire universelle, base de tous les arts, architecture, sculpture, dessin etc.” Cet ordre suggère un processus scientifique créateur. Mondrian développe donc un vocabulaire formel synesthétique pour réaliser une expérience multisensorielle et kinétique. Il crée, comme Mark Rothko plus tard, un espace spirituel pour y inclure le spectateur.

Jusqu’en 1926, Mondrian peint en même temps des tableaux de fleurs à la Van Gogh (au nombre de 150). Il s’intéresse à la musique expérimentale et au jazz. Il se déchaînait en dansant, à Paris, sur les rythmes africains et ne ratait pas un spectacle de danse de Joséphine Baker. Parti pour les États-Unis en 1940, Mondrian y vit l’apothéose de son œuvre, une synesthésie totale entre le jazz, la forme, la couleur et le rythme.

En couverture : Piet Mondrian, Victory Boogie-Woogie, 1942-1944, huile sur toile. © Kunstmuseum Den Haag 

Gemeentemuseum Den Haag, Stadhouderslaan, La Haye, Pays-Bas

Informations supplémentaires

Exposition

Mondrian Moves

Dates

Du 2 avril au 25 septembre 2022

Adresse

Gemeentemuseum Den Haag (Kunstmuseum Den Haag)
Stadhouderslaan 41
2517 HV Den Haag, Pays-Bas

Horaire

Ouvert tous les jours de 10h à 17h.
Fermé le Lundi.

BIlleterie

Publicité

Tout l'agenda