Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Une princesse autrefois rebelle

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Une princesse autrefois rebelle © Droits réservés

Longtemps considérée comme une princesse rebelle, quelque peu atypique, la princesse Irène cultive aujourd'hui la discrétion.

Seconde fille de la reine Juliana et du prince Bernard, elle naît en août 1939 au palais de Soestdijk et reçoit, en ces temps troublés, le prénom de la déesse grecque de la paix. Elle passe sa petite enfance d'abord à Londres puis à Ottawa, au Canada, avant de revenir aux Pays-Bas après la deuxième guerre mondiale. Cette filleule de la reine-mère Elisabeth reçoit une solide éducation et après avoir été demoiselle d'honneur au mariage de Sophie et de Juan-Carlos d'Espagne se rend à Madrid pour étudier la langue de Cervantes. C'est alors qu'elle fera les manchettes des journaux en se fiançant avec le prince Charles-Hugues de Bourbon-Parme. En effet, le gouvernement néerlandais s'oppose fermement à cette union et à la conversion de la princesse au catholicisme. Mais Irène n'en a cure et après avoir simulé un changement d'avis qui calme un temps la polémique, elle épouse finalement à Rome l'élu de son coeur, le 29 avril 1964, provoquant une crise politique d'importance et se privant de la présence des siens à la cérémonie. Il faudra quelques mois pour que la crise s'estompe et la princesse sera un temps persona non grata aux Pays-Bas. Elle s'investit alors sans compter dans la cause du carlisme et devient une pasionaria, auteur de discours enflammés, qui lui valent d'être expulsée d'Espagne en 1977.

 

 Le prince Jaime Bourbon-Parme et sa mère la princesse Irene lors de son mariage avec Viktoria Cservenyak a Appeldorn © Droits réservés

 

Quatre enfants viendront couronner son union qui se termine pourtant en divorce en 1981. Revenue à La Haye avec les siens, elle prend position contre le déploiement armé de l'Otan en Europe, militant contre le désarmement et le nucléaire.

 

Les princesses Christina et Irène des Pays-Bas au dîner organisé par la reine Beatrix lors de son abdication en avril 2013© Droits réservés

 

La princesse qui vient de fêter ses 75 ans a tissé un étroit lien avec la nature, dialoguant avec les arbres et les animaux. Elle soutient notamment un programme dans les écoles bataves qui veut reconnecter les enfants au milieu naturel. Réintégrée depuis longtemps à la famille royale, Irène des Pays-Bas assiste à tous les événements familiaux et officiels de la cour, tout comme ses enfants, tous très appréciés.

Rédigé par Christophe Vachaudez