Thomas de Bergeyck

17 February 2022

Camilla, duchesse de Cornouailes

Non, vous ne rêvez pas. C’est Camilla qui va succéder à la reine d’Angleterre. Songez que cette femme, il y a quelques années encore, était la détestée du clan Windsor, cette femme divorcée qui pervertissait l’héritier du trône en jouant la maitresse dans ce couple a trois qu’ils formaient avec Diana. C’est elle qui se cachait dans les buissons de Highgrove quand rentrait la princesse de Galles, qui envoyait des messages enflammés à son amant, le détournant de son office premier : faire des héritiers.

Aujourd’hui, dirty Camilla est l’avenir du trône britannique. On a même appris qu’elle allait porter, le jour du couronnement de son époux, la plus merveilleuse des couronnes, celle de la reine mère Elizabeth, sur laquelle est sertie, au centre de la Croix de Malte, le fameux Koh-I-Noor, l’un des diamants les mieux affutés et les plus chers du monde !

Le Koh-I-Noor

Le Koh-I-Noor, le diamant le plus précieux au monde © DR/Shutterstock.com

Le Koh-I-Noor, vous pouvez l’admirer dans la Tour de Londres. Il se trouve au milieu des Joyaux de la Couronne que le public observe depuis un tapis roulant, pour éviter les attroupements. La Reine l’adore, car il est pour elle le symbole de la continuité de la monarchie. Il a bien failli être récupéré par l’Inde qui, il y a quelques années, avait soudain estimé que le bijou était « un patrimoine volé par le colonisateur ». C’est vrai qu’il avait été découvert il y a plus de 5000 ans dans les mines indiennes. Mais il faut attendre les années 1520 pour qu’il soit mentionné dans des textes comme étant la propriété de Babur, le premier empereur moghol. Il a été offert en juillet 1850 à la reine Victoria, pour les 250 ans de la Compagnie des Indes orientales. Le diamant de 186 carats a été retaillé à 105 carats, pour lui donner plus de lustre.

La Tour de Londre

La Tour de Londres renferme les célèbres Joyaux de la Couronne © DR/Shutterstock.com

Après l’avoir porté en broche, en diadème et en couronne, la reine Victoria l’a transmis aux reines Mary, Alexandra, et jusqu’à la reine-mère qui l’a montée sur sa couronne en vue de l’intronisation de George VI. La dernière fois que le Koh-I-Noor a quitté la Tour de Londres, c’était pour être posé sur son cercueil, le jour de ses funérailles en avril 2002.

La couronne de la reine-mère Elizabeth

La couronne de la reine-mère Elizabeth, incluant le Koh-I-Noor © Photo News

On entoure le diamant d’une aura de légende comme peu de joyaux peuvent s’en prévaloir : tout démarre au 12è siècle, lorsqu’un homme tenta de le dérober sur le troisième œil du dieu Shiva dans un temple bouddhiste. Furieux, Shiva aurait alors jeté un sort à tout homme qui se l’approprierait. Superstitieuse, Victoria elle-même en avait peur, au point de mentionner dans son testament que la pierre ne devait jamais passer au roi régnant. De fait, en huit siècles, une vingtaine de ses propriétaires mâles sont morts de façon prématurée. Quant aux femmes, elles ont toujours connu une longévité exceptionnelle. Pensez donc : la reine Victoria vivra 81 ans, la reine-mère 101 et Elizabeth est en pleine forme à 95 ans. Rendre le Koh-I-Noor aux Indiens aurait été le pire des sacrilèges … et un bien triste sort pour Camilla …

Tous les samedi, de 18 à 18h30, sur Bel RTL, Thomas de Bergeyck vous propose de pousser les portes des palais pour évoquer la vie des monarchies et revient sur tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité des têtes couronnées.
www.facebook.com/PlaceRoyale
 
Photo de couverture : © Chris Jackson/PA Wire 

Publicité

Tous les articles

Publicité