Inscrivez-vous à notre newsletter

François Didisheim

16 May 2023

De Boulder, le futur casino de Middelkerke

Avec l’arrivée d’un troisième casinos sur la côte, c’est peu dire que les amateurs du genre auront l’embarras du choix avec trois établissements de jeux concentrés sur moins de 60 kilomètres.

A tout seigneur, tout honneur, commençons du côté de Knokke : le casino, en pleine mutation à venir, possède beaucoup de similitudes avec celui d’Ostende. Situé également sur la digue (à Albert-Plage), il a été dessiné par le même architecte, à savoir l’anversois Léon Stynen. Et ici aussi, le bâtiment fait partie de la catégorie des biens classés. On s’en réjouit !

Photo d'archive du casino de Knokke depuis la digue

© DR

Le casino de Knokke éclairé la nuit

© DR

Photo d'archive de la facade du casino de Knokke

© DR

Photo d'archive de la facade maritime du casino de Knokke

© DR

Vue aérienne d'archive du casino de Knokke

© DR

À Ostende, on parle du Casino-Kursaal, comme dans beaucoup d’autres villes du Nord de l’Europe. Ce mot vient de l’allemand et signifie salle de cure. Une belle preuve que les casinos sont intimement liés aux stations balnéaires ou aux cités thermales (Spa, par exemple, possède aussi son casino). À Ostende, donc, le bâtiment du casino a été construit en 1950, en pierre de Portland blanche. On l’a dit, il est situé sur la digue, au bout de l’avenue Léopold II. Le Kursaal couvre une superficie d’un hectare. Il est donc classé, ce qui en fait un édifice ultra-protégé. Dieu le bénisse…

Le casino d'Ostende

© DR

Mais la grande nouveauté, c’est donc à Middelkerke qu’on la trouve. On peut dire qu’on n’y fait pas les choses à moitié. Baptisé De Bolder – “Le Bollard” en français (à l’origine, une grosse masse à la fois cylindrique et coudée qui sert à amarrer les navires) -, ce bâtiment a été conçu par le consortium belgo-néerlandais d’architectes Bouwteam Nautilus. Il comprendra : une salle de jeux, une salle d’événements pour 1.700 personnes, un hôtel de 60 chambres sur 4 étages, un parking souterrain de 200 places et un restaurant avec terrasse d’où on pourra avoir une vue unique sur la mer. L’édifice ne bloquera cependant pas la vue sur les vagues. Sa construction – y compris la rénovation de la Place Epernay – coûtera 41 millions d’euros.

Jean-Marie Dedecker, le folklorique bourgmestre de la commune, n’est d’ailleurs pas peu fier de sa réalisation : « Il (le casino, NDLR) devrait devenir le point d’attraction sur la digue de Middelkerke et attirer les regards du monde entier. Seulement 25% de la construction sortira au-dessus de la terre, le reste sera construit sous la digue, avec vue sur la mer. C’est un bâtiment de cachet international. Nous en avons besoin. C’est un point de repère dans le paysage. Mais c’est aussi un endroit unique : le seul à la côte belge où l’on peut construire devant la digue. Les architectes l’ont admirablement compris. Ils viennent d’ailleurs d’Amsterdam et connaissent donc bien la mer. Je suis convaincu qu’il s’agit d’un bâtiment unique, que l’on viendra admirer du monde entier. » Et, en fait, Jean-Marie Dedecker a peut-être raison, car ce projet a déjà reçu une récompense mondiale : un International Architecture Award. C’est à dire une reconnaissance qui fait partie de la plus ancienne récompense internationale en matière de construction.

On le voit, que ce soit à Knokke, à Ostende ou à Middelkerke : « Rien ne va plus, les jeux sont faits ! ».

Newsletter Lobby du 5 mai 2023, rédigée par François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du Pouvoir, ici

Photo de couverture : © Bouwteam Nautilus

Grande villa au Vert Chasseur

Vente

Villa


Belgique, Uccle

5

Chambre(s)

3

Sdb

420

Superficie

2.750.000 €

Publicité

Le Phare au Zoute, accueil l'office du tourisme de Knokke

Patrimoine

Tous les articles

Publicité

Résidence dans le quartier du Prince d'Orange

Vente

Villa


Belgique, Uccle

3

Chambre(s)

3

Sdb

290

Superficie

1.295.000 €

Tous les annonces